Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Articles récents

Le dernier recueil de Georges Bleuhay

27 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay

Lire la suite

La foi perdue

27 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Dès sa plus tendre jeunesseOn lui avait dit aime dieuQuand il allait à la messeIl se sentait vraiment heureux Agenouillé sur le prie-DieuDont l’osier marquait son genouIl psalmodiait de son mieuxSes prières sur un ton doux Tête inclinée vers la terreSous...

Lire la suite

Le tourment

26 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Il est terrible le tourmentDe n’avoir plus rien à mangerOu alors si peu seulementQue l’on peut à peine marcher Il est terrible le tourmentDe ne savoir où se logerÀ l’abri du froid et du ventDe sentir ses membres gelés Il est terrible le tourmentDe vivre...

Lire la suite

Langueur

25 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Mon âme nage dans le néantD’une vie sans aucun attraitTémoin je sens l’ennui qui naîtPlus rien à mes yeux n’est charmant Je vois d’un regard fatiguéL’agitation autour de moiEt ce monde en plein désarroiNe me met plus en anxiété Car tout m’indiffère aujourd’huiJe...

Lire la suite

Le poète ne meurt jamais

24 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Lorsque l’amour se meurtLe coeur est hésitantEt l’on verse un pleurSur ce qui fut charmant Rien ne semble pareilL’on survit sans espoirLa nuit est sans sommeilDès que s’abat le soir Pourquoi geindre mon coeurTu ne pouvais l’aimerTu es dans la douleurIl...

Lire la suite

Météo sentimentale

23 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Jean qui rit et Jean qui pleure Voici le soleil et puis il pleut Alors, joyeux ou malheureux ? C’est une drôle de gageure Et c'est semblable pour mon cœur Je vois ton sourire se figer Je n’ai pas voulu te blesser Et mon âme s’emplit de peur. Avec toi...

Lire la suite

À Thérèse

23 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Lorsque refleurira la frêle églantine Aux pétales blancs-rosés aux étamines d’or Je penserai à toi ma beauté taquine Que je garde en mon cœur comme un tendre trésor De sa fleur tu avais la délicatesse Hélas de sa tige tu avais les piquants Et mon amour...

Lire la suite

Vaine recherche

23 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

J’ai parcouru tout le pays Pour te chercher Et je vivais dans le souci De te trouver Je vivais dans le désir fou D’être aimé Et de tomber à tes genoux Pour t’adorer À ne pas te trouver j’étais Désespéré Chaque jour passé me laissait Désemparé Et je n’avais...

Lire la suite

Chagrin d'amour

23 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay

L’homme est accoudé au comptoirDe ce petit bistrot miteuxLes brumes de l’alcool dans les yeuxEt dans l’esprit le désespoir Seulement une heure du matinLa nuit est interminableEt la tête sur la tableUn ivrogne cuve son vin Et une question tenaceLui taraude...

Lire la suite

Alcool

22 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay

L’alcool m’embrume le cerveauJe me sens las et fatiguéMon coeur gît dans le caveauOù ton départ l’a enfermé Qu’elle est triste la vie sans toiMême le chien est malheureuxNous sommes dans le désarroiCar tu nous manques à tous les deux Je sais ce qu’est...

Lire la suite