Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le RWF marque un recul aux élections provinciales

17 Octobre 2012 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Sous la nouvelle présidence, le RWF recule dans les scores électoraux par rapport aux élections fédérales et régionales. Manque de visibilité de Paul-Henry Gendebien ? Manque de charisme de Laurent Brogniet ? Démotivation d'une partie des militants ? Le fait d'une France à la dérive sous le gouvernement Hollande ? Ou simplement renouvellement de la confiance du Wallon dans la belgique immortelle puisque les politicards francophones hurlent à l'apaisement des conflits communautaires ?

A mon avis un peu de tout cela a joué dans cette régression des scores. Pourtant le vote de protestation a existé mais s'est reporté sur le PTB+ et un peu sur le FDF.

La direction du RWF a beau affirmer qu'il se maintient par rapport aux mêmes élections de 2006, le programme principal du parti est bien  le retour à la France et non celui d'une gestion provinciale, régionale ou fédérale. Les électeurs conscients qu'il est impossible de voir un jour le parti atteindre 51%, votent donc pour le rayonnement de l'idée plutôt que pour une influence dans la gestion politique. Il faut donc bien comparer les scores de 2012 avec ceux de 2010.

L'on peut donc en conclure que le RWF va devoir constamment, malgré ses faibles moyens, être sur une attitude d'opposition forte et une présence accrue dans toutes les manifestations qui ne manqueront pas maintenant. Car maintenant, les élections passées, les augmentations de taxes et impôts divers de même que la diminution des services de l'état vont pleuvoir sur le citoyen, surtout que la partie flamande, fort du succés énorme de la NVA va demander encore plus de rigueur aux partis francophones qui sont au gouvernement fédéral ! Il serait aussi urgent que le parti crée une école des cadres et prépare ainsi des futurs candidats motivés et ayant suffisamment de connaissances pour pouvoir répondre parfaitement aux objections !
 
  Sympathisants et militants rattachistes, il faut, contre vents et marées, vous mobiliser pour faire connaître la planche de salut pour notre région face à un confédéralisme destructeur, le retour à la France. Je sais qu'une déception profonde est là, mais elle doit être mobilisatrice au lieu du renoncement ou du découragement. Soutenez de toute votre âme, de toute votre volonté, de toutes vos forces le RWF, malgré vos divergences, vos reproches justifiés ou non. La traversée du désert est pénible mais elle est indispensable pour la réussite de la seule cause salvatrice que nos concitoyens, contraints et forcés, devront un jour rejoindre !

Résutats officieux:
Liège 1,51%
Luxembourg 1,4%
Namur 1,78%
Hainaut 0,82%
Brabant Wallon 1,25%AffichePrisonnier
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joël 01/11/2012 22:48

D'accord, le R.W.F. stagne, mais nous aurons le plaisir d'assister aux premières loges à la fin tragi-comique de l'Etat belge. Trop de penseurs en Wallonie, trop peu d'activistes. Tout le reste
n'est que littérature.

René G. Thirion 01/11/2012 22:53



Là,nous sommes d'accord et ne croyez surtout pas que je ne soutiens pas le RWF, mais parfois je le trouve fort sectaire, notamment vis-à-vis de Marine Le Pen qui est un des espoirs pour ne pas
rejoindre unee France islamisée dirigée par la dictature européenne et financière !



Joël 01/11/2012 20:13

Tout politologue vous dira qu'il faut comparer les résultats d'enjeux électoraux similaires : ce qui signifie en l'occurrence comparer 2006 à 2012. L'arrivée du FDF en Wallonie a été évidemment un
facteur déterminant. Ceux qui votaient par défaut pour le R.W.F., par simple position antiflamande (on pense aux Ardennes néerlandisées) ont en partie voté FDF, parti belgicain et monarchiste qui
est largement médiatisé et qui se pose comme champion des francophones, ce qu'il n'est pas puisqu'il n'a jamais rien obtenu de concret de l'Etat belge flamandisé.

René G. Thirion 01/11/2012 20:32



Les politologues ne sont que des théoriciens loin des réalités du peuple er je maintiens que le RWF étant un parti sans autre programme important  que le retour à la France est soutenu par
ceux qui partagent cet idéal et non pour une gestion de l'état fédéral, de la Région ou de la province. Donc la comparaison entre les chiffres de 2012 à ceux de 2010 est la plus valable. Oui
leRWF  stagne à défaut de reculer et soutenir le contraire s'apparente à la technique politicienne qui consiste à cacher la réalité !