Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Elio Di Rupo entre à reculons dans l'Histoire

6 Juillet 2011 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Communiqué du R.W.F. - 5 juillet 2011

 

Le R.W.F. a lu attentivement la note de 110 pages du formateur Elio Di Rupo.

Il constate que celle-ci, en matière institutionnelle, donne largement satisfaction au Mouvement flamand.


En effet, on n'y voit aucune concession de la part de la Flandre, comme le voudrait tout compromis digne de ce nom. Hormis peut-être une bouffée d'oxygène financière provisoire pour Bruxelles, une région, précisons-le, qui fait une fois de plus l'objet d'un troc financier contre l'abandon de principes et de droits des francophones.

Sur le plan économique et social, la note Di Rupo ne propose rien de moins qu'un plan d'austérité qui n'ose pas dire son nom. Les mesures signifient une perte de pouvoir d'achat pour la population, mais aussi une baisse des dépenses publiques et donc de la qualité des services rendus à la population, ainsi qu'une augmentation de la pression fiscale dans un pays qui est déjà surtaxé.


Chacun doit savoir qu'il s'agit là du fruit amer de la mauvaise gestion des gouvernements belges successifs (Dehaene, Verhofstadt, Leterme, etc.) auxquels le PS participe sans vergogne depuis... 23 ans !


C'est en premier lieu la Wallonie qui paiera les conséquences économiques et sociales les plus lourdes, car le plan Di Rupo constitue un frein déflatoire à la croissance en général, à la relance de la consommation intérieure et de l'activité productive en particulier.

 

Enfin, le plan Di Rupo ne se fonde nullement sur un projet mobilisateur ni sur une addition d'acquiescements mutuels, mais seulement sur une somme de mécontentements respectifs.


Une fois de plus, M. Di Rupo entre à reculons dans l'Histoire, porteur du vain espoir de sauver la Belgique, en donnant satisfaction aux exigences majeures de la Flandre au détriment de la Wallonie et de Bruxelles.


Fait particulièrement significatif, la note Di Rupo ouvre la boîte de Pandore de la régionalisation de l'impôt sur les sociétés, ce qui organisera une concurrence économique ouverte entre les différentes régions qui constituent la Belgique.

Nul doute que les fausses solutions institutionnelles à court terme que la note Di Rupo prétend apporter provoqueront inévitablement de nouveaux déséquilibres, d'autres frustrations en Flandre et donc des revendications encore plus radicales.

 

Les coprésidents du R.W.F.

Laurent Brogniet et Paul-Henry Gendebien

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

FRED 07/07/2011 10:26


Tels les catalans qui ont une véritable langue et leur propre culture millénaire ils sont ibères, espagnols pour parler moderne; Ils se sont battus pour conserver leur culture et ont gagné, sont
intellectuellement indépendants, et comme j'en suis issu, je dis " Chapeau bas"! et je me dis en regardant la carte géographique de nos ancêtres : mais comment se fait-il que la gaule belgique ne
demande pas sa réunion comme au temps de la gaule historique, la grande gaule qui comptait en son sein la gaule belgique ? Nous parlons la même langue , partageons la même monnaie, et avons des
cultures aussi différentes et complémentaires que Marseille et Brest, Strasbourg et Calais et on pourrait dire Bruxelles et Clermont-Ferrand .
les lois progressent et il n'y aura bientôt plus que les lois européennes ( les bonnes et les autres ) Alors pourquoi prolonger cette stupide bataille interculturelle Flamande-Wallonne ? demandez
un partenariat avec nous, il en existe déjà bien d'autres et que les flamands fassent de meme avec la hollande s'ils le veulent.
Que les royalistes ne pleurent pas ils en auront 2 pour le prix d'un! Baudoin et Sarko ( et oui ! même s'il ne s'est pas déclaré roi il pense en etre un ou un petit napoléon , petit oui... Napo
peut etre ( ha ha je rigole ) Alors qu'en pensez vous ? La belgique une autre province, une autre région , une de plus ! Bienvenus à nos amis du brabant et d'ailleurs ! Nous ne sommes que la
réunion de cultures uniques et respectables !


René G. Thirion 07/07/2011 12:54



Que dire de plus. Effectivement, la langue (et derrière elle, sa culture et ses traditions) sont le ciment d'une vraie Nation. L'Europe actuelle, comme la belgique ressemble à la fameuse Tour de
Babel. Les dieux pour punir la suffisance et la vanité des hommes, multiplièrent le nombre de langues de ses habitants. Plus personne ne comprenait l'autre et la Tour s'effondra piteusement
!