Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

La mort d’un misérable

16 Janvier 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Accablé par le froid il gisait engourdi
Sur le seuil enneigé d’une sombre maison
Sommeillant sous le gel de cet hiver maudit
Si dur aux miséreux laissés dans l’abandon

Sous sa couverture Il ne pouvait dormir
Elle était sans chaleur avec ses quelques trous
Il avait tout perdu il se sentait mourir
La vie lui répugnait dans un profond dégoût

De pouvoir connaître le bonheur naturel
D’avoir chaud dans un lit il n’avait plus l’espoir
Et pourquoi vivre encore dans ce monde cruel
Où l’espace public se transforme en mouroir

Qu'importe sa douleur et sa disparition
À l’État souverain qui pouvait le sauver
Mais comment supporter cette abomination
Il n’avait pas d’argent il était à jeter

Georges Bleuhay - poème en attente de publication - Tous droits réservés
Illustration: Gaspare Traversi - Mendiant recroquevillé


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jacqueline Cokaiko 16/01/2017 09:49

Très beau poème

Jacqueline Cokaiko 16/01/2017 09:35

Très beau poême