Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

En l'an deux mille cinquante

20 Mars 2021 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Oui c’est un moment de plaisir
Le jour du vaccin mensuel
Car il m’est permis de sortir
Heureux je vais revoir le ciel

Père dit que dans les temps passés
Avant que le virus ne vint
Les gens avaient la liberté
De parler avec ses voisins

Aujourd’hui il est défendu
De rompre le confinement
Le plaisir de vivre est perdu
À être dans l’isolement

Il est bien sombre l’avenir
Perdant l’espoir de retrouver
Un nouveau monde à découvrir
Sans la crainte pour sa santé

Les virologues compétents
Déterminent notre destin
Ils veillent sur nous bienveillants
Avec l’aide des médecins

Parfois j’ai des rêves d’enfant
Jouant avec tous les amis
Comme Père le faisait avant
Que de sortir soit interdit

La vie en deux mille cinquante
Nous assassine lentement
À vivre dans l’épouvante
Aux enfers c’est la descente

Pourquoi a-t-on cru ces savants
Qui nous ont soumis à leur peur
Ils ont créé l’affolement
Qui nous a conduit au malheur

Georges Bleuhay – tous droits réservés

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article