Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Souvenance

20 Janvier 2019 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Comme il est loin le temps béni

Et délicieux de ma jeunesse

Où le cœur empli d’allégresse,

Je gambadais comme un cabri

 

ô les bois et les prairies

De Spa la ville où je vécus

Libre et le corps à moitié nu

Ivre de sensation de vie

 

Courir au milieu des taillis

Respirer l’odeur du jasmin

Suivre de mystérieux chemins

Se sentir proche de l’infini

 

S’endormir au creux d’un vallon

Tout entouré de verdure

Être part de la nature

À en oublier sa maison

 

S’éveiller au chant de l’oiseau

Penser l’instant éternel

Oublieux du monde cruel

De tous les gens inamicaux

 

Mais aujourd’hui le corps lassé

Par ce qui fut un long voyage

Je vois encore les paysages

Mais ne puis plus en profiter

 

Adieu mes tendres années

Dont il reste le souvenir

Je sais tout humain doit partir

C’est sa triste destinée

 

J’attends que l’oubli survienne

Dans une nuit si profonde

Où disparaîtra le monde

Et l’existence qui fut mienne

 

Georges Bleuhay - poème en attente de publication - Tous droits réservés

Photo gratuite de k_r_craft sur Pixabay

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article