Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Un orchestre tonitruant ne change rien à la valeur de la musique proposée !

1 Mai 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Dès ce 1er mai, le concert donné par le quatuor francophone de chambre (parlementaire) sera diffusé largement dans les médias.

 

Même si les partitions diffèrent selon les qualités de l’exécutant, une certaine harmonie règnera dans leur ensemble baroque !

 

Dame Milquet nous interprètera la ritournelle bien connue de « la priorité pour l’emploi », tandis que le 1er violon Di Rupo nous jouera l’air du « bon Samaritain qui veut le bonheur des gens ». Le trompettiste Javaux se lancera dans une improvisation sur la « qualité de l’environnement » et le percussionniste Reynders appuiera le tout par la frénésie d’un rythme à binaire décrit par l’expression « au premier temps, c’est la Wallonie, au deuxième temps, c’est Bruxelles »

 

Mais l’élément majeur de l’interprétation est et restera le maintien des pouvoirs du roi. Le chef d’orchestre Leterme a déclaré que cela n’empêcherait pas la modification musicale d’une constitution où les grands chefs de chapelles flamandes imposeraient leur rigueur et leur précision dans les modifications mélodiques pour une meilleure reconnaissance de l’orchestre politique de Belgique.

 

À l’ensemble de ce concert qui risque d’être encore plus discordant le lendemain des élections de juin, Wallonie 2010, en manque de ces subsides si généreusement distribués aux grandes formations du pays, offre cette affiche au RWF, par le biais de son site Internet.

 

AffichePrisonnier.JPG

 

Espérons qu'elle aide le public à choisir le bon spectacle et le faire fuir devant la cacophonie qui va le submerger pendant quelque quarante jours !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article