Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Des empereurs de pacotille dans une Rome agonisante !

28 Novembre 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Après les photos parues dans Paris-Match où il pose avec sa fille comme Jules César, Michel Daerden continue à se prendre pour le célèbre empereur romain.

Dans une  interview accordée au Vif-L'Express, il compare Stéphane Moreau, son ex-bras droit et ex-bourgmestre faisant fonction, à Brutus, le fils de l’empereur romain qui le poignarda dans le dos (« Tu quoque fili mi »).

 

"C'est moi qui l'ai fait! Ce sont les mots terribles prononcés par Cools à propos de Spitaels.  Et je dis la même chose de Stéphane Moreau. Une formule terrible !", déclare-t-il avant de retracer le parcours de son ancien protégé..

 

Et d'ajouter, en comparant M. Moreau à Brutus: "La vie est toujours la même. J'en ai formé tant... Le fils, à un moment, tente de tuer le père (...) Vous connaissez cette formule latine?.

 

A la question Stéphane Moreau veut-il sa mort politique, il répond: "Probablement. Mais il n'a pas encore réussi".
 
Décidément, la fédération socialiste de Liège est un modèle du genre !  Va-t-on assister à un sanglant règlement de compte comme par le passé ? Cela été parfois très loin chez les empereurs rouges. Rappelons-nous l'assassinat d'André Cools !

 

Pourra-t-on citer à ce propos la même référence latine « Fabula acta est » que notre cher Bart a formulé ! Décidément, les empereurs de pacotille ont la cote dans une Belgique qui semble vivre les derniers jours de Rome, en pleine décadence !

 

Mais pas de panique. Nos politiciens et nos médias ont compris comment euthanasier le peuple. Ils répondent à  "Quo vadis, Domine" par  Panem et Circenses

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article