Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Après les Nuls en Rois Mages, ce sont les zéros francophones

26 Décembre 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

 

VoeuxCDH2011.JPG

Non, vous ne rêvez pas, cette carte de vœux est celle qui figure sur le site du CDH et démontre qu'elle se voit bien en nouvelle Pucelle d’Orléans, virginité mise à part. La Joëlle a quitté  Charleroi, sa ville natale pour rejoindre Bruxelles, la capitale du gentil dauphin Albert II dont le royaume est divisé entre Flamands et wallons pour tenter l’unification fédérale.

Aussi cette présidente d’un parti chrétien, transformé en parti humaniste pour pouvoir embrigader l’électorat musulman de plus en plus nombreux, a quand même gardé jusqu’à présent l’icône de la Nativité dans ses vœux de l’An Neuf.

Si l’on prend la symbolique de cette scène, l’on peut comprendre qu’elle l’utilise encore. Melchior (pas Wathelet), Balthazar et Gaspard étaient manifestement orientaux et l’étoile qui les attirent dans le cas présent, est un nouvel accord politique belge. Le petit Jésus serait-il remplacé par un nouveau gouvernement et Hérode qui ordonna le Massacre des Innocents par Bart De Wever ?

Certains ont dit que Joëlle Milquet était folle ? Peut-être bien. Folle d’égocentrisme et d’opportunisme, certainement.

Car il faut remarquer que l’ordre des Rois Mages représentés sur le dessin, c’est la « plus celle » de Charleroi qui mène le convoi, mettant aux deuxième plan Elio pourtant le vainqueur des élections francophones, suivi par l’humble Javaux vert de rage cette fois.

Pourtant Si Javaux est un deuxième couteau dans l’Olivier, nom ridicule donné à la coalition socialiste, humaniste et écologiste, Dame Milquet possède le même statut.

Elio commande, Elio mène le jeu, Elio conduit à la compromission avec les forces flamandes dans l’espoir d’être un jour premier ministre royal.

Le seule chose qui me fait plaisir, c’est de penser à l’hilarité irrépressible qui a dû secouer Kroll à qui ce dessin a été commandé. Son humour, souvent au deuxième degré, n’a pu rester insensible à la commande reçue !

Après avoir déclaré que l’union fait la farce, Joëlle Milquet n’a pas peur de nous laisser entendre que l’étable de Bethléem se situe rue de la loi et que le miracle de la Nativité se réduit à la composition d’un gouvernement fédéral !

Folle, vous avez dit ? Sûrement outrageante pour les chrétiens de Wallonie ! Il y a des symboles avec lesquels on ne joue pas !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article