Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Articles récents

Alcool

22 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay

L’alcool m’embrume le cerveauJe me sens las et fatiguéMon coeur gît dans le caveauOù ton départ l’a enfermé Qu’elle est triste la vie sans toiMême le chien est malheureuxNous sommes dans le désarroiCar tu nous manques à tous les deux Je sais ce qu’est...

Lire la suite

L’Eden Sanglant

20 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Ce matin lors de mon réveil J’entendis un oiseau chanter Encore embrumé de sommeil Mon cerveau se mit à rêver Je vis un bois mystérieux À la sente serpentante Soudain je n’en crus pas mes yeux Devant la vue surprenante D’un dix-cors s’approchant de moi...

Lire la suite

Combien de temps encore

19 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie, #album

Parfois l’envie de m’échapperMe prendDe cette vie d’absurdité À temps L’augmentation de la douleurEst làNe plus vivre dans la peurMon cas Accepter cette évidenceVieillirC’est sentir son existenceFinir Et je me sens désemparéHumainJe crains ce qui va m’arriverDemain...

Lire la suite

Un jour qui n’en finit pas

18 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Quand l’on est triste à en mourirÀ quoi sert un nouveau matinC’est le début d’un jour sans finOù l’on se sent sans avenir Quand l’on vit seul et sans amourQue l’être aimé vous a quittéL’on ne sait même plus rêverCar le sommeil devient trop court Et l’on...

Lire la suite

Le mendiant

17 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Non ce n’est pas tous les jours dimanche Pour celui qui mendie sur le trottoir Et si sa tête tristement se penche C’est sous le fardeau de son désespoir Cela fait des jours qu’il est sans logis De la nuit subissant la froidure Dans la journée recevant...

Lire la suite

Je suis de l’Ardente Cité

17 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Je suis du Pays de LiègeComme l’oiseau est à son nidJe suis tombé dans son piègeAvec passion je le chéris Pourtant je n’y étais pas néMais j’y vécus mon enfanceÀ Spa j’ai appris à l’aimerJ’en garde la souvenance Courir au milieu de ses boisMe nourrir...

Lire la suite

Morituri te Salutant

16 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

La Dame à la faux tourne autour de moi Invisible mais tellement proche Que tout mon être tressaille d’effroi Et du glas j’entends sonner la cloche Mon corps me fait mal et je me sens las car il ploie sous le nombre des années Une vie ardente et pleine...

Lire la suite

Une vieille jeunesse

16 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Je suis heureux d’avoir vingt ansEt c’est l’âge des amours fousJe veux être le prince charmant Se mettant madame à vos genoux. J’ai vingt ans et je le redisC’est le moment de l’ambitionDe s’inventer un paradisAmour et argent en union. Voilà que j’ai vingt...

Lire la suite

Le vingt-et-un septembre

15 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

L’été se meurt l’été est mort Serait-ce l’automne de ma vie Et pourtant mon cœur brûle encore De désir, de passion d’envie Le désir d’aimer à nouveau La passion de la cajoler L’envie de caresser sa peau Et tout cela me fait rêver Car il est temps de profiter...

Lire la suite

Celui qui me ressemblait  comme un frère

15 Février 2017 , Rédigé par Georges Bleuhay Publié dans #Poésie

Avec des étoiles dans les yeux Il m’avait tout de suite plu Pourtant pour moi un inconnu Qui était jeune et j’étais vieux Il s’exprimait avec passion Le verbe haut le geste sûr Il défendait ses convictions En parlant de littérature Il adorait Arthur Rimbaud...

Lire la suite