Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Wallons, Bruxellois, aux abris ! Un mariage De Wever/Di Rupo s'annonce !

20 Juillet 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Main dans la main, le couple De Wever/Di Rupo sont en route pour une union devant l’autel du royaume. Le républicain et le royaliste, le Flamand pur souche et le Wallon d’adoption, celui qui rêve d’une Flandre forte et arrogante et celui qui rêve d’une Wallonie vassalisée au nom de l’amour flamando-wallon.

 

En effet, il semblerait qu’ Elio Di Rupo, le préformateur pas encore formateur, n'ait pas encore trouvé d'accord sur les négociations de formation mais bien l’esquisse d'une éventuelle coalition composée par le PS et le CDH toujours accroché au basques du socialisme triomphant, et la N-VA, le CD&V et la sp.a. Les libéraux étant formellement rejeté par Di Rupo 1er et les écologistes, les Ecolos étant mis dans une opposition « cinquième colonne » francophone pour soutenir les réformes institutionnelles qui nécessitent une majorité des deux tiers.

Deux négociations séparées s’engagent donc, celle qui devrait aboutir à la formation du gouvernement et une autre  sur les questions institutionnelles débattues et votées par les partis de la gouvernementaux, soutenus par Ecolo et Groen.

 

Plus tortueux que cela, tu meurs.

Pauvre Wallonie qui sera sacrifiée sur l’autel de la raison d’état si ces accords interviennent.
Pauvre Bruxelles, dont Di Rupo se fout comme de sa première chemise et que les Flamands aux dents longues qui l’on déjà instituée capitale de la Flandre, vont étrangler par la scission de BHV d’abord, avant de l’acheter définitivement, Picqué et sa clique implorant un refinancement  important pour éviter la faillite de la région.

Bien sûr, une fois l’objectif atteint par l’époux flamand, le divorce ne sera pas bien loin et prononcé aux torts de la mariée montoise !

Au secours, la France !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article