Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Une majorité de belges n'aimeraient plus la belgique de papa ?

25 Septembre 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

C’est un sondage de la Libre Belgique, qui le dit, la population belge marque une nette préférence pour un retour à la Belgique unitaire, Quatre Belges sur dix le souhaitent, soit bien plus que les 12 pc qui aspirent à la scission du pays et même davantage que les 32 pc qui privilégient un renforcement des pouvoirs exercés par les entités fédérées.

 

Évidemment, RTL-Info, toujours prêt à servir la soupe, titre que le retour à la Belgique unitaire est le rêve de 4 Belges sur 10. 40 %  représente une tendance mineure par rapport au 60 % restants, le 12 % déclarés partisans de la scission les 32 % favorables à un renforcement des entités fédérées et les 16 % qui n’auraient pas répondu.

 

De plus, à part une manifestation visible de propagande d’un amour éperdu envers ladite Belgique, que nous apprend ce sondage, même s’il était fiable, ce dont je doute comme toujours? Rien. Rien du tout, sinon que les belges, dans une résistance au changement bien connue des psychiatres et des psychologues, ont peur de l'aventure où nos politiciens les ont embarqués depuis 1970.

 

Le retour à une Belgique unitaire est la manifestation d’une nostalgie et rien d’autre. Elle ne représente pas une possibilité d’avenir, le retour en arrière étant impossible, légalement, régionalement, politiquement. La question n’aurait donc pas dû être posée. Elle ne sert qu’à parasiter le débat pourtant simple. Êtes-vous pour un renforcement des régions ou pour une indépendance des dites régions, pour une scission du pays ou pour le rattachement à la France. Tiens cette dernière proposition manque toujours dans tous les sondages. Normal, quelque fois que le sondé répondrait comme dans l'enquête lancée par le Soir et Nord-Eclair. En cas de scission de l'état, 49% ont répondu qu'ils étaient pour le rattachement à la France. Vérité iconoclaste qu'il faut effacer des mémoires !

 

Et même ce sondage n’aurait aucune valeur puisque Flamands, Bruxellois et Wallons n’ont pas la même vision d’un avenir leur appartenant.

 

Moralité, ce sondage est donc bien une manipulation de l’opinion publique.

Et puis soyons sérieux. Ce sondage s’est fait par internet. Lorsque l’on sait que les internautes mentent parfois (souvent) sur leurs données personnelles. L’âge, la profession, le métier exercé sont souvent travestis par le questionné. Je sais, j’en ai fait plusieurs expériences. Personne n’est à mes côtés pour vérifier l’exactitude de mon profil.

 

Alors, messieurs de la presse, quand allez-vous enfin pratiquer de l’information plutôt que de la désinformation et du conditionnement. L’on dit souvent que la presse est le cinquième pouvoir. Il faut constater, messieurs, que vous l’exercez bien mal !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article