Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Un ultimatum qui ressemble à un cri de détresse - Di Rupo au bout du rouleau ?

28 Août 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Hier soir, l'impasse dans les discussions est apparue totale, lors d'une réunion consacrée à BHV. Elio Di Rupo aurait posé un ultimatum aux leaders des 7 partis participant à l'exercice institutionnel en cours sur la question cruciale de la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Le socialiste a présenté le cadre qu’il estime ultime dans lequel devrait s'inscrire la scission et les compensations données aux francophones en échange.

Le nœud du problème reste le refinancement de la Région bruxelloise que les francophones veulent obtenir immédiatement en échange de la scission de BHV. La N-VA et le CD&V demandent que le refinancement de Bruxelles - exigé par les francophones en contrepartie de la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde - soit négocié dans le cadre de la révision de la loi de financement. Nous ne tergiverserons pas là-dessus, nous ne plierons pas", répète-t-on chez Flamands.

Bart De Wever a dit qu’il accepterait "à la limite" – de donner un chèque de refinancement pour l'exercice 2011 en échange de la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Même Caroline Gennez du s.pa estime exagérés les 500 millions que demandent les francophones pour Bruxelles.

Une vulgaire discussion vendant la liberté des Bruxellois mais aussi de Wallons contre espèces sonnantes et trébuchantes. Les 30 deniers de Judas.Voilà où en sont les dits négociateurs !

Ultimatum, ce langage guerrier est inapproprié pour un préformateur qui depuis le début se présente à la N-VA la corde au cou, comme un esclave devant son maître. Bien oubliées, les demandes d’élargissement de la Région de Bruxelles et de la ratification de la loi européenne sur les minorités. Aux oubliettes, la plupart des promesses électorales faites aux Wallons lors de la campagne notamment au niveau social.

Alors que se passera-t-il dans les prochains jours ? La capitulation sans conditions au diktat flamand ? L’abandon de la mission royale ? Le nomination d’un autre préformateur ? De nouvelles élections ????

Est bien malin celui qui pourrait avancer des pronostics dans une belgique en proie aux convulsions d’une agonie qui dure depuis trop longtemps déjà.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article