Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Un nouveau parti sera lancé dans les prochains jours, le BFL

1 Avril 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Humour au rendez-vous

C'est aujourd'hui, lors d'une conférence de presse tenue à Paris que Jacques Lenain, haut fonctionnaire français, a déclaré la création d'un nouveau parti en Belgique francophone, le BFL. Son programme? Amener à la création d'une nouvelle Belgique wallo-bruxelloise dont l'indépendance et le financement seraient garantis par la République française.

 

 A la demande d'un journaliste qui s'inquiétait de l'accueil qui serait fait à ce nouveau venu sur la scène politique, Monsieur Lenain aurait déclaré "avoir déjà de nombreux appuis dans le pays. Il cite notamment l'ancien secrétaire d'un ministre d'état,  de deux ou trois intellectuels universitaires, d'un ancien président de région proche de la Corée du Nord, d'un directeur d'école à la retraite, d'un ancien syndicaliste liégeois et même d'un chevalier de la Couronne. Et ce n'est qu'un début, aurait-il précisé, j'attends l'adhésion complète et sans restriction de femmes et d'hommes politiques wallons. Je pense notamment à Madame Anne-Marie Lizin."

 

A la question de savoir si les partis traditionnels ne feraient pas barrage à son élection, sa réponse fut claire et nette. "En votant pour le BFL, chaque président de parti , chaque ministre, chaque parlementaire, chaque attaché de cabinet, chaque syndicaliste, chaque chômeur conserverait tous les avantages acquis, le financement étant assuré par le quai de Bercy".  Comme un intervenant faisait remarquer qu'il oubliait le roi des Belges, la réponse fusa immédiatement. "Si les belges aiment la monarchie et un sondage récent l'a prouvé, pourquoi supprimer la fonction royale. Mais dans le but de rectifier 1830 où la candidature royale d'un Français fut refusée par les alliés vainqueurs de Napoléon, dans un but d'apaisement, je pourrais accepter en toute modestie d'être sacré Roi des Belges. Cela serait un honneur que je ne saurais refuser."

Quelle serait en cas de réussite votre premier acte de souverain, interrogea un rattachiste wallon qui passait par là. " Exiler dans les terres ardennaises ,le président du RWF, qui se prend pour un Français," fut la réponse. "C'est insupportable que celui-là veut faire des petits belges des citoyens français à part entière. Non, l'assimilation ne passera pas. Je veux être Belge, moi aussi ! "

Mais que veut finalement dire le sigle de ce nouveau parti BFL ? Simplement pour une Belgique Francophone Lenainiste. Et cela c'est déjà un beau programme !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article