Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Un autre Belgique est-elle possible ? Une Wallonie... sûrement !

23 Février 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

RTL-Info publie ce jour un communiqué de B Plus sous le titre "Une autre Belgique est possible".

 

Sans vouloir peiner des citoyens belges certainement respectables et nostalgiques d'une certaine Belgique de Papa, il faut, hélas!, les démentir.

 

La Belgique, leur Belgique est décédée depuis longtemps, atteinte d'un nationalisme flamand outrancier, d'une démission des politiques wallons qui ont accepté un état fédéral injuste où la communauté minoritaire (les francophones, comme aime les appeler Maingain) est définitivement mise sous la coupe et la domination de la communauté majoritaire, les Flamands qui avaient et qui ont un poids électoral injustifié dans un régime où les régions devraient avoir la parité totale dans la représentation nationale.

 

Totalement aveuglés par le désarroi qui leur inspire le régime actuel, ils appellent ce que les royalistes français ont appelé la restauration.

 

Dans un couple désuni, dont l'époux sûr de sa force et de sa domination bat régulièrement sa femme, celle-ci doit-elle se soumettre jusqu'au dernier coup fatal ?

Peut-on l'encourager à continuer de subir ce calvaire sous prétexte qu'il est possible par la raison d'adoucir les rapports conflictuels et que c'est son mari qui dispose des revenus principaux du ménage.

 

Malgré ce que ce mari lui a fait subir, elle est encore désirable et elle pourrait donc encore séduire un autre homme, riche et en meilleure santé qui pourrait lui assurer des jours meilleurs.

 

C'est le cas de la Wallonie et des Wallons qui hésitent encore à demander le divorce et à regarder vers la France. Pourtant, devenir le partenaire d'une république égalitaire, libertaire et fraternelle devrait les faire rêver. Appartenir à la cinquième puissance économique au monde, au lieu de se contenter d'une nation sur le chemin d'une faillite de plus en plus annoncée, quel changement d'horizon !

 

Le dernier exemple du besoin d'appartenir à une puissance tutélaire plutôt qu'à un état factice en déliquescence nous vient de Flandre. Kris Peters, si fier de sa région et de ses réalisations, l'avoue. Il n'a pu sauver Opel à Anvers parce que General Motor a préféré subsister dans un état puissant comme l'Allemagne.

 

Une autre Wallonie est-elle possible? 

Oui, une Wallonie moderne et forte si elle prend sa place comme région à part entière dans une France solidaire !

Quelle place ? Certainement une des dix premières régions classées par importance économique et sociale !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article