Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

RWF: plus fort, plus agissant en 2010 - Un parti en ordre de marche !

31 Décembre 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

La nouvelle que les visiteurs de ce site connaissaient déjà vient de tomber sur les téléscripteurs de Belga et est relatée abondamment par le presse.

Le RWF a été l'objet d'une tentative de déstabilisation menée de l'intérieur par le président de la section locale de Liège, Paul Durieux, ancien directeur d'école et par Jean-Sébastien Jamart maître de conférences à l'Université de Liège, et de l'extérieur par un Jules Gheude, initiateur des Etats-Généraux de Wallonie tenus en mai dernier et qui ne regroupa qu'une centaine de participants. Même les indépendantistes wallons avaient jugé bon de ne pas soutenir l'initiative et brillaient par leur absence.

 

Mais la présence d'un directeur de fonds de solidarité appartenant au ministère des sports français, Jacques Lenain permit de semer la zizanie dans l'opinion rattachiste. Sa théorie ? Une sorte de Belgique francophone indépendante (Wallonie + Bruxelles) mais sous autorité régalienne de la France.

 

Les vieilles rivalités d'un Durieux et d'un Jamart, écartés lors de l'élection statutaire de 2006, se réveillèrent par cette occasion inespérée. Parler des erreurs électorales de Paul-Henry Gendebien, d'une nécessaire modification de la ligne politique du parti furent les leitmotivs de leurs cris et gémissements. L'on devait abandonner une ligne tracée depuis 10 ans pour rejoindre un langage qui pourrait plaire à l'électeur wallon. Rien ne changerait fondamentalement chez nous sauf que nous serions protégés et subventionnés par la France,

 

Mais est-ce vraiment l'alternative à proposer aux Wallons ? Garder ce qu'il y a de plus belge dans notre région et tendre la main à la République française pour l'assurer ?

 

L'on retrouve dans ces arguments, une vente "marketing" destinée à tromper l'électeur lors des prochaines élections et se faire une place rémunérée dans le vivier politique wallon.

 

Oui, bien sûr, seulement 31.000 votes se sont portés sur les listes du RWF en juin dernier, mais son but était-il vraiment de gagner des mandats. Cela ne lui aurait pas déplu d'en avoir quelques-uns. Mais Paul Henry Gendebien aime à le dire et c'est pourquoi nous aimons son message, "Nous ne sommes pas un parti de pouvoir".

 

Effectivement, si le RWF est un parti démocratique, ses propositions sont révolutionnaires et son but essentiel est d'éveiller les consciences à ce qu'il juge comme seule solution à nos crises institutionnelles, à l'oppression d'un gouvernement fédéral où jamais plus les Wallons n'auront une majorité, même pas une parité au parlement, lieu où toutes les lois applicables sont votées.

 

Il faudra donc encore et encore se battre sur le terrain des idées, rester clair et honnête dans leur développement, informer, convaincre, montrer la seule voie possible à notre redressement. Mais cela marche. Il faut se rappeler le sondage paru dans le Soir et la Voix du Nord qui donnait 49% de Wallons prêts à rejoindre la France en cas d'éclatement du pays. Ce mouvement de l'opinion ne s'est pas fait tout seul, ni grâce aux quelques chapelles rattachistes qui essaiment la Wallonie. Le RWF et son président y sont pour une bonne part.

 

 

C'est pourquoi la nouvelle d'une reprise en main du parti pour rester cohérent avec ceux qui lui ont fait confiance et l'éviction de quelques individus qui ne pouvaient que semer le doute sur la pureté de ses intentions fera que 2010 le RWF sera plus fort et plus agissant en 2010.

 

Perdre de la "mauvaise graisse" n'est jamais mauvais pour la santé.
En cette année nouvelle, le RWF sera à nouveau un parti en ordre de marche !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

René G. Thirion 03/01/2010 16:50


Cher ami et sympathisant, je vous remercie sincèrement pour vos voeux. Comment vous en vouloir d'être dans un parti traditionnel. Je suis personnellement convaincu que nous aurons, le moment venu,
besoin de ces partis qui s'aligneront sur les positions rattachistes parce que ne pouvant plus résister à une demande populaire qui va aller croissant. Des personnes comme vous sont donc comme le
levain dans la pâte. Elles feront un travail aussi efficace que nos militants qui ,eux aussi, sont particulièrement indispensables. Avec mes meilleurs voeux de réussite dans votre volonté de
prendre une place dans votre parti, ce qui nous permettra d'espérer un jour de le voir nous rejoindre dans la seule solution pour le sauvetage de la Wallonie, le retour vers la France !


Iznogoud 03/01/2010 16:27


Le RWF n'a malheureusement jamais eu bonne presse bien que son action ait pu favoriser le sondage en mettant sur la place publique le message rattachiste qui était relégué aux oubliettes depuis de
nombreuses années. Je reconnais avoir été déçu par ce RWF que j'ai quitté voici déjà plus d'un an (en fait oui, je n'ai pas renouvellé mon adhésion ces dernières années) et que j'aurais voulu voir
remporter haut la main des élections (un élu aurait été fantastique). L'emballement de ces derniers mois a fait du tort à la cause rattachiste, mais je souhaite, bon joueur et bien que membre d'un
parti tiers non-officiellement-rattachiste depuis plusieurs mois, bonne chance au RWF qui se refonde fin de ce mois, et te souhaite une excellente années 2010 ainsi qu'une bonne décennie :-)
J'envisage plus de devenir calife à la place du calife dans ma section locale jeunes qu'au RWF ;-) Merci de conserver mon anonymat!