Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Regrets éternels

29 Juin 2014 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

affichesRWF-copie-2.JPG

Il va de soi que je ne puis qu'être profondément attristé par le score obtenu lors des élections fédérales et régionales du 25 mai 2014 par le RWF, parti dans lequel je m'étais très fortement investi et notamment aux élections de 2009 et de 2010.

Mais les 0,5% des voix, soit un quart de celles obtenues aux élections précédentes, prouvent que ses anathèmes contre le Rassemblement Bleu Marine ont certainement repoussé une partie de son électorat. Ce fut mon cas et celui decertains de mes amis rattachistes.

En effet, au moment où la France est en train de sombrer sous la double dictature de l'europe et du gouvernement de gauche, au moment où elle n'a plus aucune souveraineté et où elle subit une perte de son identité et de ses valeurs, rejeter haineusement le parti de Marine Le Pen, qui entretemps est devenu le premier parti de France, ne pouvait que décourager l'électeur amoureux de la France éternelle.

D'ailleurs le slogan utilisé " Avec la République" qui remplaçait celui de l'élection précédente " Wallonie, Région de France" montre bien l'évolution politique de ce parti, le choix d'un régime politique plutôt que celui d'une patrie charnelle.

Le titre du dernier ouvrage de Paul-Henry Gendebien son président fondateur était "Le Cœur et la Raison" était significatif. Le nouveau président semble avoir publié le cœur au profit de la raison. Mais la raison tient-elle encore face au désastre politique français actuel ?

Que conclure, sinon que la pensée de Paul-Henry Gendebien reste une référence pour les Wallons qui se réveilleront un jour devant la mainmise flamande sur leur région et regarderont à nouveau vers ce qui a toujours constitué leur véritable identité !

Mais il faut reconnaitre que le RWF a fait une fameuse marche arrière dans son combat libérateur. Saura-t-il redresser la barre et repartir de plus belle ? La question reste posée car cela demandera une fameuse remise en question de la part de ses nouveaux dirigeants !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article