Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Quand les fascistes liégeois créent un terrorisme idéologique

18 Janvier 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

Les trois extraits qui suivent  publiés sur le site Liège-France semblent démontrer une dérive vers une extrême droite belge flamando-française.

 

Il s’agit bien entendu de réactions à ma nouvelle du 17 janvier à propos de la déclaration faite par Laurette Onckelinx sur la nomination de Monseigneur Léonard par le Vatican. Son thème, l’ingérence d’un vice-premier ministre belge dans les affaires religieuses de l’Église catholique.

 

«El viajero a dit...  Nous avons promis de ne pas raviver les querelles, mais je vous conseille quand même de lire l'apologie que René G Potiron sur son blog wallonie20??.eu écrit à propos du ci-devant évêque de Namur Léonard. Cela vaut de l'or de la part d'un républicain athée! 17 janvier 2010 20:05

Georges Lambert a dit...  @ Yves Pierlot : C'est en effet ahurissant ! Mais plus rien ne surprend de la part de Mr Potiron. La rage antiflamande de cet ex-belgicain royaliste le conduit à préférer un cardinal wallon ultraconservateur à un cardinal flamand qui avait un esprit ouvert et des positions en phase avec notre société moderne...17 janvier 2010 20:34

mars2000 a dit... Il y a sans doute une autre explication possible : les intégristes religieux ont souvent fait bon ménage avec les régimes autoritaires antidémocratiques. Vu la dérive du RWF, cela ne m'étonne pas ! Benoît Delvaux 17 janvier 2010 20:57

 

Pour ces prétendus défenseurs de la liberté en général, et de celle d’expression en particulier, défendre la séparation de l’état et de l’église est une insulte à leur société, la société belge dans laquelle nous vivons.

Demetrio Scagliola, journaliste à La Meuse, serait-il un adepte de Pinochet quand il écrit dans son éditorial du 18 janvier « On ignore si c’est l’effet des caméras ou de la chaleur des studios, mais la vice-Première a tiré à boulets rouges sur le futur cardinal  Léonard. Déchaînée, Laurette Onckelinx a même déclaré que Me Léonard « pourrait remettre en cause le compromis belge » dans un excès de dramatisation dont on se serait bien passé entre hautes charges de l’État. Des propos excessifs, prématurés et bouffis d’idéologie qui finiront par servir le radicalisme du futur cardinal » et il ajoute « Par ailleurs, même le primat de Belgique, Me Léonard, a le droit, comme tout citoyen belge, d’exprimer librement son point de vue ». ? Nos courageux critiques vont-ils exiger son renvoi sur le champ, ou demander le retrait de sa carte de journaliste ou simplement sa mise au Pilori (pas le café du même nom) sur la place du Marché de Liège, juste à côté du perron, symbole des libertés liégeoises !

Mais leur tentation de refuser le droit à l’expression est trop puissante pour qu’ils puissent refréner leur volonté de dénigrer à travers ma personne un parti politique que je soutiens.

Amalgames, mensonges, insultes font partie de la panoplie des régimes autoritaires qu’ils dénoncent. Mieux qui en pense pas comme eux, est condamné ainsi qu’aux sombres jours du nazisme. Comment en douter, alors que l’on n’hésite pas à me traiter de belgicain ex-royaliste, parce que j’ai déclaré avoir eu un père, ancien combattant de 40, qui était reconnaissant à Léopold III d’avoir capitulé avant qu’il ne soit massacré sur la Lys ?

Je pense que mes lecteurs ont pu constater que j’étais sincèrement républicain et rattachiste donc non royaliste. Mais qu’importe pour ces terroristes de la pensée unique ?

L’élément le plus comique de ces messages se trouve dans les pseudonymes choisis par deux des intervenants. « El viajero » pour Yves Pierlot, ancien responsable de la cellule politique du RWF-Liège, montre combien il préfère la langue de Franco à celle de Sarkozy. Quant à « Mars2000 », je ne sais s’il s’agit d’une réminiscence d’une « Mars op Brussel » organisée par les nationalistes flamands que les visiteurs de ce blogue apprécient tellement ou d’une référence au dieu de la guerre romain. Un véritable poème.

Mais comment s’en étonner ? Une haine féroce pour le RWF les pousse aux pires excès.

Jacques Myard, député de la République française, qu’ils aiment et qu’ils respectent, disent-ils, est insulté par Jean-Sébastien Jamart qui traite un membre de l’UMP comme étant d’extrême droite (Ce nouveau R-rédacteur en chef de Wallonie-France interdisant toute liberté d’expression contraire à sa pensée unique) *.

Paul-Henry Gendebien, lui,  est souvent traité de dictateur et assimilé à des présidents de partis de pays totalitaires**.

Tout ceci amène une conclusion. Il vaudrait mieux que ces pseudodémocrates cessent de penser que leurs affirmations et soupçons soient crédibles.

La plupart des Wallons, malgré le mépris pour eux qu’ils affichent souvent, sont encore dotés d’une intelligence et donc parfaitement à même de juger où se trouve l’indécence !

------------------------------------------------------------------------------------------------------

* voir l’article concernant ce problème

 ** c'est bien à une sorte de putsch que le président et le secrétaire général du RWF ont procédé, dans le mépris le plus total de la démocratie et des militants. Ils ont ainsi renforcé le caractère antidémocratique de ce parti, dont la direction refuse depuis longtemps tout débat interne, que ce soit sur  le programme, la ligne politique ou la stratégie, comme dans les partis d'extrême droite dans le genre du FN ou du FNB adeptes de la "pensée unique.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article