Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Quand la Turquie prépare son adhésion à l’Union Européenne

18 Février 2011 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

L’on trouve de plus en plus de pièces d’une lire turque en circulation dans les commerces.

 

Comment est-ce possible ? Simplement parce que l’état turc a créé en 2006 une nouvelle pièce d’une lire suite à la dévaluation très importante de sa monnaie.

Si vous vous demandez où est le problème et pourquoi l’on en trouve en Belgique, la réponse est simple, la Turquie a simplement copié la pièce de deux euros comme le montre la photo ci-dessous.

 

EuroLireTurque.JPG

 

Si on compare les deux pièces, on constate qu'elles ont exactement la même apparence, un anneau de nickel entourant la partie centrale en cuivre et quasiment la même dimension.

 

 De même, le côté face comporte, comme beaucoup d'euro, une tête (il s'agit ici d'Atatürk, comme les euro nous montrent le roi d'Espagne, le roi des Belges, Dante, etc. ).

 

 La seule différence est qu'à la place du 2 de deux euro, il y a un 1. Et encore peut-on remarquer que ce 1 est graphiquement très proche du 1 de la pièce de 1 euro.

 

Si l’on voulait être soupçonneux, l’on aventurerait à dire que cette pièce d'une lire turque est une habile contrefaçon juridiquement inattaquable de la pièce de deux euro. Mais qui oserait affirmer cela ?

 

En demandant à la Banque Nationale de Liège, pourquoi la Turquie avait fait cette pièce de monnaie équivoque, la réponse fut que c’était parce que le gouvernement turc se préparait a l’entrée dans l’Europe et avait fait cette pièce en test pour l’adhésion à l’Euro. Une explication venant probablement de la Banque centrale européenne, trop frileuse que pour élever une protestation et une Europe des menaces de rupture diplomatique et même économique.

 

Je veux bien croire cette explication très politicienne, mais cette pièce favorise l’escroquerie dans les magasins de la zone euro, par inattention ou volontairement par malhonnêteté (car cette pièce ne vaut pratiquement rien chez nous).

 

Compte tenu de la nombreuse colonie turque habitant dans nos contrées, il est évident que ces pièces risquent de vous être rendues.

Vive l’Europe qui accepte ce genre de monétisation qui prête à confusion de la part d’un état qui demande son adhésion !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LERUSSE 18/02/2011 21:39


Cher Monsieur Thirion,
Dans un article précédent de votre blog, j'ai lu un excellent article de Monsieur Jean-Philippe Rollin.
Auriez-vous l'amabilité de me donner quelques détails sur ce Monsieur que je ne connais pas ? Et peut-être ses coordonnées ? Merci et bien à vous,


René G. Thirion 19/02/2011 08:34



Cher Monsieur Lerusse,


Jean-Philippe Rollin est un Liégeois membre du RWF.


Vous pourriez le contacter sur la page qu'il a sur Face Book où il publie des articles que je place parfois sur mon site avec son accord.


Amitiés