Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Les meilleures capitulations se font dans une discrétion absolue !

26 Juillet 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Dimanche en fin d'après-midi, Elio Di Rupo, préformateur d’un éventuel gouvernement et déformateur de la constitution, a réuni dans un lieu tenu secret à Bruxelles les représentants de sept partis, le MR étant ignoré. La réunion "se serait bien passée" selon le porte-parole du président du PS. Autour de la table : les 5 partis pressentis pour former un gouvernement ayant la majorité au parlement fédéral (PS, CDH, sp.a, CD&V, N-VA) et les écologistes (Écolo et Groen !) pressentis pour arriver à la majorité des deux tiers, nécessaires pour faire une réforme institutionnelle.

La discussion a porté sur les réformes institutionnelles, les Verts n’étant pas impliqués pour le moment dans les discussions visant à former un gouvernement. Écolo semble donc ne pas avoir changé d’avis, les écologistes voulant bien participer à la partie institutionnelle, mais refusant de siéger au gouvernement si leur partenaire flamand n’en fait pas partie. Chose que refuse la N-VA .

Il est facile à imaginer les marchandages sordides en train de se faire à l’abri de l’opinion publique.
 Sachant que les Flamands ont des exigences sur lesquelles ils ne sont pas prêts à transiger et que le préformateur francophone et ses comparses auront oublié de poser sur la table des revendications comme l’élargissement de Bruxelles ou encore le respect absolu des minorités linguistiques, l’accord conclu de gouvernement scellera probablement d’une manière définitive la défaite des Bruxellois et des Wallons et d’une gestion politique équilibrée entre les différents citoyens de ce pays.

Di Rupo aura beau parer le cadeau empoisonné fait aux électeurs francophones de quelques faveurs de fantaisie, la réalité sera là. Une région flamande encore plus forte et puissante, face à une région bruxelloise la tête tenue hors de l’eau par ses assiégeants et une Wallonie sans grands moyens financiers et sociaux.

Le retour vers une Belgique unitaire comme le rêvent encore certains francophones sera définitivement impossible !

Il ne restera alors aux Wallons qu’à se présenter humblement à la France, chaque jour passant la rendant plus vulnérable socialement, financièrement et économiquement !

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article