Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Les Flamands aiment Di Rupo/Bart de Wever. Un gouvernement en vue ?

9 Août 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Un sondage paru dans le quotidien flamand  Het Nieuwsblad/De Gentenaar indique que la confiance des Flamands en Bart De Wever et Elio Di Rupo a augmenté depuis les élections du 13 juin.

 

69% des 1.000 Flamands interrogés soutiennent Bart De Wever, dont 15,4% "sans réserve" et 53,3 "assez bien".

 

Bart De Wever est en outre soutenu par des électeurs de tous les partis flamands. Il l'est particulièrement et logiquement par les électeurs de la Lijst Dedecker (71%), mais également par ceux de partis de gauche comme le sp.a et Groen (plus de 50%), alors même que le programme de la N-VA est fort à droite.

48% de ces mêmes personnes sondées ont également confiance en Elio Di Rupo. Quelque 21,9% disent même avoir plus confiance en lui qu'avant, contre 7,9% qui font le mouvement inverse. Les Flamands semblent également avoir accepté l'idée d'un premier ministre francophone: plus de 58% pensent qu’Elio Di Rupo remplira bien cette fonction.

N’est-ce pas la démonstration éclatante que Di Rupo est considéré par les Flamands comme parfaitement malléable à leurs exigences.

 

Et le soutien à Bart De Wever à plus de 50% par le sp.a et Groen, ne démontre-t-il pas à suffisance que la Flandre dans sa majorité, gauche et droite réunie, est désormais unie dans son volonté d'être la région dominante.

 

La tentative de passage en force de la scission de BHV, tous partis flamands confondus l''avait déjà montré. Ce sondage en est la confirmation. Elio, premier ministre, aura les mains liées face à une coalition qui menacera le renverser le gouvernement à chaque fois qu'il voudrait s'opposer à un vote majoritaire flamand au parlement.

 

Fini, bien fini, le petit jeu de la sonnette d'alarme. Aux oubliettes la résistance au coup de force ! 

 

Le Fédéral, pas si important que cela à court terme, car les sondés se montrent plus sceptiques sur l'imminence d'une grande réforme de l'Etat. 39,6% croient que le centre de gravité de la politique glissera vers les régions, contre 51,5% qui pensent que cela n'arrivera pas à court terme.

 

Pas d’importance, les Flamands ont la majorité au parlement fédéral et sont donc à même de continuer la marche vers une prise totale du pouvoir, convaincus qu’à moyen terme leurs buts seront enfin rencontrés.

 

Pas très rassurant pour l’avenir des Wallons et ses Bruxellois tout cela !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article