Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le RWF rejette le FN français comme un parti d'extrême droite

16 Juin 2012 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

De nombreux internautes, visiteurs de ce site, se sont étonnés de le voir figé depuis près de deux mois et m'ont envoyé de nombreux courriels pour s'inquiéter de ma santé, ce dont je les remercie.
 
 Qu'ils se rassurent, je suis en bonne santé physique, mais il faut dire que le moral est atteint.
 
 Atteint par la médiocrité du nouveau gouvernement qui, la presse étant aux ordres, communique très peu sur toutes les mesures qu'il prend et qui vont porter atteinte insensiblement, mais sûrement aux citoyens de cet état qui fut un pays de Cocagne et qui est devenu un radeau à la dérive.
 
 Mais aussi atteint par l'attitude du nouveau président du RWF qui clame, même sur les ondes de la RTBF, que son parti exclut l'extrême droite comme le FN en France.
 
 D'abord qui peut affirmer aujourd'hui que le Rassemblement Bleu Marine est d'extrême droite, alors que sous l'impulsion de sa présidente Marine Le Pen, il est devenu un parti populaire, social et patriote ? Alors qu'il totalise près de 20 % d'électeurs ?
 
 Que le président du RWF prenne une position péremptoire sur un parti auquel il n'appartient pas me trouble énormément. Car la solution proposée à la Wallonie (à laquelle j'adhère complètement) de quitter la belgique pour rejoindre la République française n'est-elle pas extrémiste?

 Qu'en pense le Wallon encore attaché à la souveraineté belge (qui devient de plus en plus flamande) ? N'est-ce pas en soi un extrémisme ? Quand le Général De Gaulle décida de ne pas reconnaître la capitulation de la France en mai 1940 et désavoua le gouvernement de Pétain n'était-il pas extrémiste ?
 
 L'extrémisme est le mot tarte à la crème que les tenants du système politique en place utilisent pour exclure les idées gênantes pour eux. En France, l'on parle de faire barrage au Rassemblement Bleu Marine pour sauver la démocratie. En quoi quelques députés FN au parlement sur les près de 600 membres qu'il compte bouleverseraient-ils l'équilibre de la République ? Mais est-ce démocratique que de refuser le résultat des élections d'un parti légal et républicain ?
 
 A hurler avec les loups, l'on en devient un soi-même, aussi bien que je conserve mon soutien externe au RWF, seul parti qui prône le rattachement, je consacrerai ce site à la lutte contre la dictature européenne. Car franchement à quoi servirait-il de se retrouver en France devenue une colonie d'un parlement européen, véritable Tour de Babel, sans plus aucune souveraineté et pouvoir d'agir sur son avenir !

link

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Philippe 19/06/2012 07:40

Curieux ce parti qui rejette les "extrèmes". Si je comprends bien la logique du RWF, Marine Le Pen est une extrémiste au contraire de Mélenchon qui est un démocrate... Car le RWF était tout heureux
en avril dernier lorsque Mélenchon s'est prononcé pour le rattachement. Marine Le Pen aussi est rattachiste mais là... le RWF se tait...

René G. Thirion 19/06/2012 14:24



Je comprends que le parti rejette les extrêmes statutairement pour se mettre à l'abri de polémique comme compter un extrémiste fanatique dans ses rangs, mais était-il besoin à Laurent Brogniet de
le déclarer alors qu'il n'est pas questionné sur ce point (c'est la deuxième fois au moins qu'il le fait, à croire qu'il veut faire partie des politiciens du cheptel traditionnel) et surtout
de mettre à l'index ce qui se révèle être maintenant le 3e parti de France en importance. A-t-il une intelligence politique?