Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le Parti Ouvrier Belge peut-il être fier du Parti socialiste 2010 ?

9 Octobre 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

Dans les Nouvelles de septembre 2010, nous vous avions parlé du scandale d’un logement insalubre à Saint-Josse-ten-Noode que  Nezahat Namli, l'échevin socialiste de Saint-Josse louait à quatre ménages à faibles revenus sans grand état d’âme.

 

Un rapport accablant de l'Inspection régionale du Logement faisait notamment état de plusieurs manquements en matière de sécurité des installations de gaz et d'électricité. 

 

Après hésitation de Jean Demannez, le bourgmestre socialiste de la commune, l'échevin s'était vue retirer provisoirement ses compétences en matière de logement.  Il ne faut pas trop accabler un pêcheur n’est-ce pas. La présomption d’innocence doit jouer en faveur de l’accusée.

 

L'opposition MR et Écolo vient d’exiger sa démission. Madame Nezahat Namli vient donc de démissionner au motif de " mieux préparer sa défense dans le litige sur ses logements mis en location".

 

Bien entendu cette propriétaire dont nul ne peut mettre en doute sa générosité pour les plus faibles, clame son innocence et indique qu'elle est victime d'une campagne de presse injuste et du comportement peu scrupuleux de deux de ses locataires. Ah les sales bêtes !

 

Pourtant aucun certificat médical ne témoigne d’une déficience de la vue qui pourrait expliquer qu’elle n’a jamais constaté de visu ce que la RTBF a montré sur ses antennes.

 

Lors d’une conférence de presse organisée par le bureau élargi de la section locale du Parti socialiste comprenant le bourgmestre Jean Demannez, les échevins et la présidente du CPAS, elle a annoncé sa décision de démissionner momentanément .

"J'ai par conséquent demandé à mes camarades d'accepter ma démission en tant qu'échevin, le temps nécessaire à rétablir clairement mon honneur", a-t-elle précisé dans un communiqué, et via son avocat.

 

Comme toujours dans les affaires où un membre du PS est impliqué, le bourgmestre a affirmé que la situation de l'échevin serait réévaluée par son parti, une fois que les litiges auront été tranchés. "La majorité défendra sa candidature à un retour au collège s'il apparaît qu'il n'y a pas matière à la maintenir à l'écart", a-t-il précisé.

 

Ben voyons, n’est-elle pas exemplaire cette solidarité entre les élus d’un parti qui prônait le retour du cœur ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article