Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

La femme grillagée- le chanteur baîllonné

12 Février 2011 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

" Je ne partage pas vos idées mais je me battrai pour vous puissiez les exprimer " .


Cette phrase attribuée de Voltaire, parfois contestée et qui lui est attribuée par Evelyn Beatrice Hall dans son ouvrage "Les amis de Voltaire" de 1906, n’est certainement pas celle qui influence nos médias.

Amis de la pensée unique qui veut que dénoncer des crimes contre l’égalité des femmes et des hommes ne peut se faire que si cela ne va pas à l’encontre d’une religion.

Beaucoup de radios et de télévision ont banni cette chanson qui décrit la cruauté de l’enfermement des femmes au nom d’une certaine pratique d’une religion sectaire qui envahit notre société.

A quoi a servi la révolution française ? Comment ces directeurs de programmes ont-ils la conscience tranquille.

Oh je sais, ils vont déclarer que c’est pour éviter l’islamophobie, nouveau mot inventé pour stigmatiser ceux qui s’oppose à une religion dont la seule finalité est de soumettre les pays et leurs citoyens à la loi de leur dieu. Les femmes infidèles, les homosexuels, les athées, les apostats sont punis de mort dans les pays où la charia domine.

 

Je n’ai que mépris pour ces  ennemis de notre civilisation qui baîllonnent tous ceux qui mettent en garde par leurs écrits, leurs chansons, leurs poèmes et leurs reportages contre le danger que constitue les idéologies politico-religieuses qui asservissent l’être humain.

 

Messieurs les censeurs, veuillez accepter l’expression de mon mépris le plus profond et votre manière d’éteindre la liberté d’expression me fait « gerber » pour employer un mot à la mode et que vous comprendrez !

  PerretCensure

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article