Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

L'Europe ou la fin de la liberté pour les états qui la composent

14 Février 2011 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

linkGrecedominee.jpg

Je le dis depuis un certain nombre d’années, l’Europe est un état virtuel sans identité, mais un vraie dictature qui tue la souveraineté des états.

Pourtant, j’ai été pro-européen longtemps. L’idée de nations s’alliant pour le bien commun de tous dans le respect de la liberté de chaque état, me semblait plein de promesses.

Mais l’Europe est devenue un immense gruyère où les politiciens qui y sont élus, sont rémunérés largement de même que les administrations qui en dépendent.

Or seuls ces politiciens ont décidé de l’appartenance à cet abandon de liberté, soit en votant sans consulter le peuple, soit en n’acceptant pas le résultat d’un référendum populaire comme en France, aux Pays-Bas ou en Irlande.

Une décision anti-démocratique qui enchaîne les pays qui en sont membres.

Savez-vous par exemple qu’une directive européenne a décidé de la libre plantation des vignes dès 2016, ce qui signifie à court terme la fabrication de vins « coca-cola » qui tueront les appellations contrôlées au profit des producteurs industriels de pinard. Bien sûr, le président français Sarkozy a promis aux viticulteurs de ne pas appliquer cette décision. Paroles en l’air.

La preuve chez nous la libéralisation du rail qui conduit à des catastrophes comme à Buyzingen ou celle de la Poste qui se détériore. Ces services régaliens indispensables, c'est-à-dire au service du citoyen quelque soit le coût, sont abandonnés au privé dont le but est de faire du profit .

La Grèce vient de sentir la lourde main de l’Union s’abattre sur elle. Bientôt cette main s’abattra chez nous à propos de notre déficit budgétaire. A moins que la Belgique impose des sacrifices très lourds à sa population.

Décidément, nos pays s’enfoncent dans la gestion éloignée d’un pouvoir qui n’est même pas représentatif des citoyens des pays d’Europe !

Comme le disent souvent Jacques Myard, député UMP ou Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République ou encore Jean-Luc Mélanchon du parti de gauche il faut revoir cette Europe et la changer radicalement pour espérer un avenir crédible !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article