Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Joëlle Milquet, la poupée qui fait non et dit oui

19 Août 2011 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

« Si on n'a pas d'accord, qu'aura gagné le FDF ? J'adore, moi, les grandes déclarations... Mais quoi, pour échouer ? Les éléments dont il parle sont-ils sur la table ? Non. Et on aura en plus un risque d'explosion du pays. C'est comme ça que l'on défend les francophones ?Il y a des droits à consolider dans les six communes (à facilités), au niveau judiciaire, électoral, il y a un concept de communauté métropolitaine qui peut s'avérer fondamental en termes de désenclavement de Bruxelles... Voilà des avancées possibles »

Les propos de cette politicienne minable mais autoritaire révèlent à quel degré de compromission elle peut arriver.

Les éléments qui ne sont pas sur la table avaient été acceptés par elle comme revendication en cas de scission de BHV. Mais puisque le serviteur des Flamands, Elio Di Rupo, ne les y met pas, donc pas question de les soulever.

Le risque d’explosion du pays ? Mais BHV est encore le seul ciment de l’unité nationale.

Les droits à consolider dans les communes à facilités ? Mais lorsque l’on voit comment les Flamands respectent les accords antérieurs !!!!

Une communauté métropolitaine ? Ce que les économistes appellent l’hinterland  d »’une métropole ne sera valable qu’avec la région dont la frontière administrative est limitrophe, la Flandre.

Je ne pense pas qu’elle soit idiote. Elle sait qu’elle trahit les intérêts de Bruxelles et de la Wallonie. Elle, tout comme son mentor montois, ne cherche qu’une chose, garder un poste d’influence avec tous les avantages qui en découle !

Editorial de www.wallonie2010.eu

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article