Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Jean Jaurès a dit « N’ayant pas la force, ils dissertent »

15 Avril 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

Lors de ses rencontres bilatérales, Jean-Luc Dehaene la nounou  de Leterme Second, a proposé à ses interlocuteurs, de scinder l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde pour les élections à la Chambre, mais aussi pour le Sénat et l'Europe affirme le quotidien Le Soir dans son édition d’aujourd’hui.

 

Selon lui, les francophones ont fait savoir au médiateur royal que c'était inacceptable à leurs yeux, mais ont précisé qu'une telle opération était envisageable en échange de contreparties de même poids: droits (de vote) des francophones de la périphérie; nomination des bourgmestres, et extension des pouvoirs de la Communauté française au-delà de la frontière linguistique en matière d'enseignement; voire élargissement de Bruxelles.

 

Il est remarquable que l’élargissement de Bruxelles réclamé à cor et à cri par Olivier Maingain se situe en dernière place dans les exigences et qu’une liaison entre la Wallonie et Bruxelles n’est même plus exigée par nos politiciens qui pourtant mettent actuellement en avant l’ensemble Wallonie-Bruxelles.

 

En parlant de contreparties à ce qui constituera cette fois une vraie frontière politique, les « bourgeois de Calais », version wallonne 2010, se préparent déjà à se mettre la corde au cou pour rencontrer leurs maitres flamands et calmer les populations francophones qu’ils abandonnent en attendant la mise au pas définitive de leur marché captif politique et économique, la Wallonie !

Un sursaut de dignité est-il encore possible ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article