Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Il y a 39 ans, l'homme de l'appel du 18 juin disparaissait

9 Novembre 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

 

Que l'on aime ce personnage historique ou qu'on le déteste, il est le grand homme, le fédérateur de résistance à l'invasion nazie sur la France, l'homme de l'appel du 18 juin 1940 qui sut faire renaître l'espoir et le sentiment national aux Français, écrasés par la faute de la lâcheté des politiques européens de l'époque.

Ce fut le grand Président français qui créa la Cinquième République. Il compte donc dans la Galerie des Grands Français, et c'est à ce titre qu'il mérite le rappel de sa disparition le 9 novembre 1970 à l'âge de 79 ans.

De Gaulle espérait vivre jusqu'à 85 ans environ (c'est-à-dire jusqu'en 1975), ayant calculé qu'il aurait achevé ses Mémoires d'espoir.

En août 1970, le plan du dernier tome est établi, et 2 chapitres sur 8 sont rédigés. Le 2 novembre, on fête la Saint-Charles (en avance de deux jours pour lui permettre de profiter de la présence de ses petits-enfants).

Le lundi 9, il se promène malgré le mauvais temps, et travaille à son livre. A 19 h 10, alors qu'assis à sa table de bridge, il fait une réussite selon ses habitudes, il est saisi d'un malaise à la suite d'une rupture d'anévrisme, et perd connaissance.

A 19 h 15, lorsque le curé, convoqué avec le médecin, lui administre l'extrême-onction, il respire encore mais il est dans le coma. Il s'éteint à 19 h 30, étendu sur un matelas dans le salon.

La famille ne fait diffuser la nouvelle que le lendemain matin, pour retarder l'afflux de visiteurs à Colombey, sa résidence. Le 10 novembre, à 13 h 00, dans une brève allocution radiotélévisée, Pompidou, nouveau président de la République, annonce officiellement la mort du Général : "La France est veuve".
(extrait de la biographie de Charles de Gaule sur jesuismort.com)

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article