Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Il faut être deux pour danser le tango

3 Octobre 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Non, Wallonie 2010 ne se transforme pas en magazine des danses latino-américaines.

Cette phrase est une réponse de Di Rupo à un journaliste qui l'interrogeait sur la possibilité d'un accord de gouvernement entre lui et Bart De Wever. Cela ressemble à une invitation pressante. Mais qu'est le tango ?

Le tango est une danse qui se pratique à deux. C'est une suite d'improvisations dans le sens où les pas ne sont pas prévus à l'avance pour être répétés séquentiellement, mais au contraire où les deux partenaires marchent ensemble vers une direction impromptue. L'homme guide la femme, qui suit et se laisse aller langoureusement dans ses bras. La figure principale est le renversement en arrière de la danseuse qui s'offre ainsi totalement à son partenaire vainqueur.

Il faut avouer que cette réponse correspond très bien à la danse pratiquée par les deux partenaires, maîtres des négociations.

Notre nationaliste lance ses exigences comme un bon "matcho" flamand, l'élégant socialiste italo-montois papillonne avec le sourire, suit le mouvement imposé par son cavalier et s'incline à la fin de chaque figure.

Et comme le bel Elio ne se plie pas encore assez, le cavalier sûr de sa puissance mais aussi de sa séduction, n'arrêtera cette danse que lorsque sa cavalière criera grâce et s'offrira pantelante à cette virilité nordique.

Séduction, allez-vous me dire ??? Vous êtes fou.
Mais non la séduction n'est pas nécessairement physique. Elle peut se situer dans le statut social proposé par le séducteur.

Et la perspective de devenir le 1er ministre est certainement le rêve de n'importe politicien wallon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article