Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Demain, l'enfant wallon sera-t-il plus pauvre qu'un enfant flamand ?

23 Juillet 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

La Belgique est devenue un état inégalitaire. On le savait déjà. Un exemple, pas de taxation pour la radio télévision en Flandre. Ne parlons pas des diverses allocations que la Région flamande verse à ses ouailles en complément d’indemnités fédérales.


L’article 10 de la Constitution dit pourtant « Les Belges sont égaux devant la loi ». Une vaste plaisanterie que l’équipe Di Rupo et ses acolytes vont encore augmenter.

En effet, il semblerait que la scission des allocations familiales devrait faire partie d'un grand "paquet" ide réforme institutionnelle.

Dans ce cas, la N-VA enregistrera son premier succès, les allocations familiales portant sur environ 5 milliards d'euros.

Mais l’on peut se demander ce que ces bradeurs francophones de l’égalité belge ont obtenu en échange ? Apparemment, Les allocations de chômage continueraient à être du ressort fédéral. 

Et alors cela existe déjà. Ce n’est pas un plus, mais plutôt un moins, puisque cela devrait s’envisager dans le cadre d’une scission du droit social. Une scission du droit social, encore une atteinte de plus à  l’économie et à l’emploi wallons.


Quand je disais que Di Rupo, président du parti soi-disant socialiste et ses complices du CDH, parti soi-disant humaniste étaient prêts à vendre leurs électeurs contre une  poignée de mandats.

Où en est-on avec l’union des francophones qui demandaient unanimement l’élargissement de Bruxelles ? Où en est-on avec le principe qu’un enfant wallon vaut bien un enfant flamand ? Plus d’argent et de services pour ce dernier parce que sa région est plus riche ? Où est l égalité prônée par l’article 10 de la Constitution ?

Autant de questions sans réponse, mais qui donnent la nausée sur ce pays d’apartheid, où les politiques sont devenus des chefs de clans, exactement comme dans un bantoustan sud-africain.

Mais tout est loin d’être dit dans cette quête de portefeuille ministériel et je crains la suite.

Sire, ils vous l’ont cochonné a dit le Général Janssens trois jours après la proclamation de l’Indépendance du Congo.  Sa formule est devenue valable aujourd’hui pour la Belgique.

Triste constatation au lendemain de la fête nationale pour un roi que la Constitution empêche d’exprimer, sinon par des poncifs, le regret de voir se déliter inexorablement son royaume

Mais la décision hier de la Cour internationale de Justice de reconnaître la légalité de l'indépendance du Kosovo, proclamée unilatéralement voici deux ans et demi montre que le chemin vers l’abandon d’un carcan belge assassinant la Wallonie est possible.

Reste juste à attendre la légitime colère de Wallons, qui, au fil des jours, vont se rendre compte qu’on les a « floués ».

EnfantWallonJPG.JPG

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article