Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Bras de fer entre présidents de tribunaux et Ministre de l'Intérieur

4 Mai 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Selon la VRT (pour mes lecteurs français, nombreux à me lire, Vlaamse Radio Televisie – NDRL) , Annemie Turtelboom , la ministre fédérale de l’intérieur et membre de l’Open Vld, cause de la démission du gouvernement compte organiser le scrutin en se basant sur les circonscriptions provinciales.

Les présidents néerlandophones des tribunaux de première instance s'opposent ainsi à la ministre en se référant à l'arrêt de la Cour constitutionnelle qui avait estimé cette répartition anticonstitutionnelle, en 2003 et exigé une autre solution pour l'arrondissement électoral Bruxelles-Hal-Vilvorde.

 De ce fait, ils déclarent que les habitants de Leuven seraient discriminés par rapport à ceux de Halle-Vilvoorde.

A cela,  Annemie (anémie en français ?) Turtelboom réplique que les élections seront organisées "sur la base de la législation existante".
Les présidents des tribunaux de l'Intérieur, qui. Ils. C'est la raison pour laquelle ils s'interrogent sur la validité d'un scrutin organisé sur la base des circonscriptions provinciales.  

Selon les journalistes de la VRT, le pouvoir politique devra évaluer le poids de cet avis des présidents néerlandophones des tribunaux de première instance et son caractère contraignant..

Mme Turtelboom a fait savoir qu'elle réfutait cette position et qu'elle comptait s'en tenir aux circonscriptions provinciales.

Non seulement nous sommes partis pour des négociations difficiles pour la formation d’un gouvernement, mais il y aura aussi des contestations juridiques.

Dommage pour les Flamands, car, si le futur olivier francophone était prêt à accepter d’avance les « diktats » sur BHV et sur les modifications de la constitution, la NV-A, la Liste De Decker et le Vlaams Belang risquent de faire durer longtemps cette formation.

Quant à Joëlle Milquet qui nie tout accord préélectoral concernant un olivier fédéral, va-t-elle nous faire croire que le mariage sinon consommé, au moins prévisible du CDH, du PS et d’écolo, n’aura pas lieu ? Di Rupo, plus intelligent tente de nous faire croire à une union nationale en y ajoutant le MR. 

En connaissant le désamour de Di Rupo, de Milquet  envers Reynders et Maingain et le jeu maintenant célèbre  du « j’y va t-i, j’y vas t-i pas ? » de Javaux  pour finalement y aller, cela m’étonnerait fort que le MR en soit ! Et donc… pauvres Wallons et Bruxellois.

Le bonheur des Flamands fera le malheur des Wallons dans une Belgique en sursis !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article