Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Bientôt la tempête sur l'institutionnel ?

31 Janvier 2012 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Ce mardi, suite à l’accord conclu au sommet européen sur la règle d’or imposée aux États membres,  Didier Reynders, ministre fédéral des Affaires étrangères déclarait à Bel-RTL : « On est peut-être parmi les premiers à être sermonné ou être suivi de près par l’Europe. Mais à nous de respecter des engagements que nous avons pris nous-mêmes. C’est-à-dire être en dessous de 3% de déficit cette année. Être à l’équilibre en 2015. La grande difficulté en Belgique ce sera de traduire cela dans notre système fédéral. C’est très difficile en Espagne ou en Allemagne. C’est difficile aussi en Belgique. Pourquoi? Il y a un objectif de tout le pays, le fédéral doit faire son travail, les régions et communautés aussi, les pouvoirs locaux également. Une des difficultés chez nous, cela va être de traduire cet engagement dans la constitution ou dans des lois spéciales avec un engagement de tous d’aller dans cette direction »

 

Indépendamment que la dictature oligarchique de l’Europe prive désormais une stratégie financière libre  pour les États et par conséquent empêche leurs gouvernants de développer leur avenir d’une manière adaptée aux circonstances locales, le « p’tit » Didier reconnaît implicitement que les prochains débats politiques en Belgique vont être très chaud et très mauvais pour les citoyens.

 

Chaud, car les querelles sur les montants dus par les régions, les communautés, les provinces (qui n’existent déjà plus dans son esprit) et les pouvoirs locaux pour atteindre le budget à l’équilibre remettra souvent en question les accords pris sur le constitutionnel. Une querelle de chiffonniers défendant leur cassette personnelle !

 

Mauvais, car quelles que soient les décisions prises, une pluie de restrictions, de taxes et d’impôts va s’abattre sur les citoyens à chaque niveau de pouvoir qui tentera par ces moyens de surnager à un pays en plein naufrage. Le spectre de la Grèce nous guette de plus en plus !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article