Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Belgique : une démocratie « Rock ‘n Roll » ?

14 Mai 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

La rentrée des documents obligatoires au tribunal de 1ère Instance devait être faite hier après-midi.

Pierre René Mélon et Marcel Dehalu, premier et troisième candidat sur la liste du RWF s’y sont présentés détendus, tous les documents demandés étant correctement remplis.

Après examen, le greffier déclare que la liste des candidats présentés n’est pas valable, car elle est sur papier libre au lieu d’être sur le formulaire officiel, la formule A/3.

Les documents sont donc rejetés. La RTBF qui réalise un reportage pour le journal télévisé enregistre donc la scène. Les deux candidats contactent alors le président Laurent Brogniet pour lui signaler le refus et sa cause.

Celui-ci leur demande de se représenter immédiatement. En effet, la formule A/3 constitue un modèle de présentation, mais n’est nullement obligatoire.

De retour dans le bureau du tribunal, le greffier admet son erreur et accepte de recevoir la liste officiellement.

Comment un greffier chargé de valider la rentrée de candidature à une élection peut-il ignorer la loi ?
Mauvaise humeur due à une mobilisation lors du congé de l’Ascension ? Aversion pour la liste présentée ? Peu importe, mais le fait est que sans la connaissance du règlement ou simplement « sonnés » par le refus, un parti pouvait être refusé aux élections, le délai restant pour faire signer tous les candidats étant trop court pour représenter le dossier.

Mais la conclusion de l’affaire est dans la réponse que le président du RWF-Liège fit à un journaliste qui l’interrogeait sur l’affaire. Il répondit « C’était très  Rock ‘n Roll ». " sauf le respect que je vous dois " ajouta-t-il au magistrat présent !

MelonTribunal.JPG

MelonFormulaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe Fery 14/05/2010 11:42


Hum... Et moi qui croyais naïvement que ce genre d'histoire n'arrivait que dans les pseudo-démocraties d'Afrique noire!! mais peut-être aussi est-ce l'un des multiples exemples du délabrement de la
Justice dans un pays qui ne fontionne plus depuis longtemps et où les services publics sont à la dérive?
Il était cependant "moins une", et les conséquences auraient pu être catastrophiques pour les candidats.
Belle consolation cependant: on aura parlé du RWF au JT de 19h30.


René G. Thirion 14/05/2010 11:45



Je dis souvent que nous sommes devenu une monarchie bananière et tout le confirme. La dette publique, l'état des routes, les passe-droits de politiciens, la censure pour tout ce qui n'appartient
pas aux quatre partis complices, etc.


Désastreux. Quand on pense que la Wallonie appartenait aux grandes puissances industrielles et commerciales au débur du siècle dernier !