Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Bart, l'allié des rattachistes ? Non, le défenseur d'une Belgique flamande !

12 Janvier 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Bart De Wever, président de la N-VA a déclaré n'est pas demandeur d'une réforme de l'Etat avant les élections fédérales de 2011. Il estime que "ce n'est pas le moment actuellement, avec les partis flamands présents au fédéral".

"Si c'est pour avoir un accord de la qualité de celui sur le budget ou l'immigration, je ne suis pas demandeur d'une telle catastrophe sur la réforme de l'Etat", a-t-il déclaré au journaliste du journal Le  Soir. Il ajoute espérer  qu'en 2011, "les électeurs flamands donneront un nouveau signal en faveur d'une telle réforme".

Cela me fait penser à l’erreur profonde de certains rattachistes convaincus que les nationalistes flamands, dont notamment le NV-A, sont prêts à faire sauter l’état belge pour proclamer l’indépendance de leur région.

Cette déclaration prouve, s’il le fallait, que ce parti, certes autonomiste mais certainement pas séparatiste, veut préserver l’état fédéral qui leur sera encore plus propice lorsque un confédéralisme leur donnera le pouvoir de flamandiser Bruxelles et de dominer une Wallonie, toujours plus faible, toujours plus veule !

La N-VA est l'expression d'un mouvement flamand, en route depuis des dizaines d'années pour reconquérir le Belgique de 1830. Mais les autres partis flamands, vus comme plus raisonnables par nos politiciens, sont exactement dans la même ligne. Et ce n'est pas un Leterme, malgré son accoutrement de 1er ministre belge, qui doit nous abuser. Les attaques se feront dans différents styles, mais le but recherché sera toujours le même. Une Vlaamse België avec une colonie wallonne !

Non, les nationalistes flamands ne sont pas nos alliés pour le retour à la France. Ils sont bien trop intelligents que pour abandonner  ce qu’ils possèdent déjà en grande partie, un pouvoir dû à une majorité numérique au  parlement fédéral et dû aussi à un pouvoir économique et social sur les autres régions.

Dont acte ! Puisse cette déclaration enfin ouvrir les yeux aux Wallons qui n’ont pas envie de disparaître dans un état où certains citoyens seraient victimes d’un apartheid réel !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article