Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Bart De Wever/ Di Rupo 1-0 La N-VA risque de gagner le match

15 Septembre 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Aujourd’hui mercredi, Elio Di Rupo va rencontrer Bart De Wever sous les yeux attendris de deux marieurs royaux André Flahaux et Danny Pieters.

 

Il s’agit de rétablir la confiance nous dit-on. Mais quelle confiance ? Celle des cinq autres partis écartés de l’entrevue et rejetés au rang de potiches politiques. Celle des électeurs qui voit Di Rupo répondre favorablement à l’exigence de la N-VA que ce soit les deux partis vainqueurs des élections qui discutent ensemble. Les autres suivront quand l’entente cordiale sera établie.

 

Une fois encore Bart est le maître. Son souhait est à nouveau rencontré. Si accord il y a entre les deux, cela rejoindra les exigences de la N-VA, mais aussi du CD&V et même du Vlaams Belang, qui, on l’oublie trop souvent, fait partie de la curée pour s’emparer de la Belgique et la soumettre à une politique d’une Flandre souveraine.

 

Cela voudra dire aussi que Di Rupo deviendra le zélote de De Wever  pour convaincre le CDH et écolo ais aussi les.pa et Groen d’accepter le compromis établi entre eux deux, je devrais dire l’acte de capitulation totale pour Bruxelles et la Wallonie.

 

Car si la Flandre obtient ce qu’elle réclame et que les francophones oublient les exigences premières annoncées lors de la campagne électorale, notamment l’élargissement de Bruxelles et la nomination des échevins francophones, alors il s’agit d’une capitulation sans condition. Un refinancement de Bruxelles en compensation ? Et alors. L’on se rend bien compte que les Flamands veulent l’investir et par conséquent que cette dépense s’inscrit dans un investissement pour le futur de cette ville qu’ils ont déjà établie comme capitale de leur région.

 

Alors, cela passe ou cela casse. Mais à moins que ce soit le président du PS qui claque la porte, pour enfin affirmer que les Wallons ont encore un honneur, cela sera de nouveau un accord de la honte qui nous conduira à une nouvelle crise dans quelques mois.

 

Tant que la Flandre ne possèdera pas le pouvoir absolu sur la Belgique et sur les régions voisines, elle reviendra sans cesse à la charge, toujours plus forte, toujours plus arrogante !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article