Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Attention, Mesdames et Messieurs, le spectacle est commencé

7 Juin 2010 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Plusieurs mots n’apparaissent pas dans la campagne électorale. Le quatuor de la fanfare politique wallonne n’en fait pas les paroles de la musique tonitruante qu’il interprète à l’usage des électeurs.

Ce sont rigueur et austérité, mais aussi taxations nouvelles, restrictions des services publiques et sociaux.

Le problème sur lequel nos Pinocchio ne désirent pas s’exprimer est la réalité du désastre économique dans lequel nous sommes plongé du fait de leur gabegie.

Et comme les enfants qui ont cassé le vase de leur grand-mère en dissimulent les morceaux, nos politiciens se taisent sur elle et regardent ailleurs.

L’Europe le dit, l’Europe l’exige, la Belgique doit faire un effort de 22 milliards d’euros pour atteindre les mesures d’équilibre du Pacte de stabilité en 2015.  

Avec un déficit qui dépassera bientôt les 100 % du Produit intérieur brut, avec un taux de chômage de près 13 %, avec une fiscalité pesante, tant pour les citoyens que pour les sociétés industrielles et commerciales, avec une fonction publique pléthorique et inefficace, le royaume est en passe de s’effondrer… exactement comme la Grèce.

Les élections passées, l’heure du boniment sera terminée et la réalité sera bien là.

Alors ? Quelle que soit la coalition, quelle que soit la couleur dominante, une pluie de restrictions sociales, de taxations nouvelles, d’augmentation du coût de la vie va s’abattre sur les citoyens les plus déshérités.

Comment ne pas comprendre les Flamands poussant à plus d’autonomie des régions, eux qui font près de 80 % des exportations du pays et sont donc mieux à même de résister à la pression financière qui leur sera imposée.

Le sort de la Wallonie ? Il y a belle lurette qu’ils ne s’en soucient plus, la solidarité était bonne quand  la Wallonie leur apportait l-des moyens énormes pour transformer leur région pauvre en région riche.. L’union fait la farce et ce seront les Wallons qui demain en feront l’objet.

Dans la Dernière Heure, Elio, vous savez celui qui préconisait le retour du cœur a dit et répété: «  Autant je suis favorable à la rigueur, autant je suis opposé à l’austérité libérale : il n’est pas question de payer une deuxième fois la crise ».

Belles paroles pour celui qui rêve d’une gare Calatrava ultra onéreuse pour la ville dont il est le bourgmestre et qui fera supporter son coût par ceux qui exploitent le rail, qui sont déjà en restrictions sévères et qui n’ont même plus les moyens d’assurer une totale sécurité aux voyageurs transportés.

En Belgique, l’on triche  toujours, depuis des années (les 600 millions de Daerden et ses vignettes autoroutières, les budgets de Reynders équilibrés par la vente des bijoux de famille, les formations de Milquet alors que les employeurs ne trouvent pas de travailleurs bien formés ou les éoliennes des écolos qui gâchent l’environnement).

Aujourd’hui, le coût de cette folie des dernières années faite bien avant la crise bancaire est déjà de plus de 30.000 € par habitant et ce ne sont pas les promesses répétées à chaque élection  « d’une chasse à la fraude » qui rapporterait des milliards et sauverait ainsi le pays presque instantanément .

Je le dis, je le répète, marquez votre mépris pour ces partis qui se sont comportés comme des ménagères imprévoyantes et dispendieuses. À chaque demande de l’un ou de l’autre, l’on a utilisé le crédit plutôt que de dire non. Un particulier aurait vu sa carte de crédit saisie depuis longtemps.

Le 13 juin, marquez votre colère en votant RWF et ouvrez à la Wallonie un chemin vers un avenir meilleur !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article