Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Elio le dit et le répète: nous devons être raisonnables

15 Septembre 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

« S’il ne l’a pas dit dix fois, il ne l’a jamais dit. » Tout au long de l’interview qu’il a accordée au journaliste de la Meuse publiée dans l’édition du 14 septembre, Elio Di Rupo a répété qu’il fallait être “ raisonnable ”.

« Un message de vrai bon sens populaire, mais qui est tout sauf évident dans la Belgique politique d’aujourd’hui », nous dit le rédacteur de l’article.

Raisonnable ?

Est-ce une manière d’amortir le choc que les mesures de restrictions imposées par le gouffre financier de l’Etat fédéral et de s Régions bruxelloise et wallonne ?

Est-ce une précaution élémentaire pour aborder un débat communautaire  où, une fois de plus, les « francophones » vont mettre le genou à terre dans l’espoir de  recevoir  quelques euros supplémentaires ?

Est-ce une réaction de prémonition à la possible démission du gouvernement fédéral et à de nouvelles élections ?

Est-ce la volonté de faire admettre que les élus peuvent parfois soigner leurs intérêts avant ceux de leurs concitoyens, cela même au parti socialiste ?

Mais les Wallons doivent-ils vraiment être raisonnables ? Voilà la vraie question. Nous ne sommes plus gouvernés, le bateau est ivre et tangue dangereusement à chaque nouvelle lame journalistique. 

Ce ne sont même plus les scandales révélés qui hérissent l’électeur mais bien les avantages nombreux et conséquent dont la classe politique bénéficie .

Il est de moment ou la raison est de ne plus écouter la raison, mais de s’aventurer courageusement dans l’incertitude d’un avenir qui ne peut pas être pire que celui que l’on nous a donné depuis de nombreuses années et que l’on tente de défendre encore aujourd’hui.

L’avenir appartient aux audacieux, c’est ce que la sagesse populaire disait au temps où le lavage de cerveau sur le principe de précaution n’avait pas encore atteint une jeunesse impatiente d’agir et de prendre la place qu’elle mérite !

 Retrouvons ensemble ce bel enthousiasme juvénile quittons une Belgique étriquée qui se meurt et rêvons d’une Wallonie, Région de France, puissance mondiale par son appartenance à la République.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article