Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

10 jours passés en France, la conviction que notre avenir s'y trouve

31 Août 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Je rentre d'un séjour en Haute Normandie en passant par la Picardie. L'on ne peut pas dire qu'il s'agit là des Régions les plus riches de France. Et pourtant...

J'y ai trouvé nombre de petites villes aux petits commerces encore prospères, des villes et villages propres et abondamment fleuris.

Au niveau du patrimoine, les efforts d'entretien, de restauration ou de conservation de chaque monument sont constants. un exemple ? Le Hom de Beaumont le Roger où j'ai séjourné. Il est certain que la gestion des Régions y est pour quelque chose.

Quelle différence avec notre Wallonie qui devient terne lorsque l'on voit cela.

Cela me conforte dans l'idée que notre pays wallon ne redécouvrira sa beauté, son essor économique et son bonheur de vivre qu'en devenant Région de France.

Et en rentrant aujourd'hui dans mon pays de Liège, je découvre que certains rattachistes hurlent avec les loups flamands en véritables collaborateurs de l'oppression majoritaire de la Flandre sur le pays, J'en découvre d'autres qui tentent de déstabiliser le seul parti qui construit avec obstination ce retour à la mère patrie depuis 10 ans maintenant.

Les élections du 7 juin ne leur ont pas apporté la victoire éclatante espérée. Donc le président, la structure et le programme actuel devraient être modifiés. Jusqu'à un certain Pierre Pilat qui se voit déjà calife à la place du calife sur le blogue du Scrogneugneu !

Cela me confirme dans l'idée que j'ai toujours eue que la progression se fera par l'apport de nouveaux membres, plus réalistes et moins romantico-révolutionaires que ceux qui ne sont bons qu'à donner des conseils, qu'à fustiger quiconque les met en question ou encore qui s'affirment les détenteurs uniques de la voie à suivre.

Je le dis, ceux-là, il vaut mieux les laisser à leurs revendications stériles, à leurs jeux de petites chapelles idéologiques, quitte à dégraisser les effectifs présents pour construire une machine efficace, capable de rassembler tous ceux qui vont se trouver bientôt devant le dilemme; accepter une domination flamande ou choisir le pays de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité ! Ce ne sera jamais avec les 1% au plus des vieux grognards, que la cause gagnera en popularité.

Bien au contraire, elle décourage tous les nouveaux partisans, les néophytes comme ils disent avec condescendance et cela est une trahison pure et simple de l'idéal qu'ils prétendent servir !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

René G. Thirion 05/09/2009 08:23

Que vous dire sinon que ces trublions comme vous les appelez, sont plus proches de la tribu des "YAKAS" que de celle des grands penseurs politiques à laquelle ils croient appartenir. Pour eux, tout est simple et facile... il n'y a qu'à ! Pourquoi Ils savent tout, ils connaissent tout, ils sont la sagesse du monde, du moins le croient-ils. En dehors de leur pensée, vous n'existez pas. A ce compte ces stratèges du retour à la France sont battus d'avance car les 98% ou 99% des citoyens qui ne les suivent pas, ne sont pas dignes de devenir Français ! Et surtout, ils ont l'envie qui suent par tous les pores de leur peau. Un Paul-Henry Gendebien, président du RWF ne vaut rien puisqu'il a publié quelques ouvrages sur la question, a (juste un peu) les oreilles de la presse et surtout a l'énorme défaut de les prier d'aller prêcher ailleurs lorsqu'ils tentent de déstabiliser son parti ! Que voilà un portrait cruel mais qui répond bien à cette exception liégeoise !

Jean-Pol 04/09/2009 21:41

Les trublions que vous évoquez semblent (malheureusement pour vous) circonscrits à la Principauté de Liège. C'est un triste spectacle dans la mesure où l'on évoque désormais une adaptation de l'horrible système belge à la sauce régionaliste wallo-principautaire (cf. le retour sur les fora de José Fontaine). Alors que Liège a toujours été le symbole de l'adhésion à la République, sans état d'âme. Pour l'anecdote, M. Schreurs, un patronyme du Limbourg hollandais !, est un Liégeois visiblement mal assimilé, compte tenu de sa main tendue à ses "compatriotes" limbourgeois comme Johan Sauwens, l'admirateur des anciens du Front de l'Est. Renseignement pris auprès d'un philologue, "Schreurs" serait une déformation de "Schreeuwers" ou "fils de fanfaron" par le biais du génitif saxon. Le nom apparaît à Lummen en 1348. Bien à vous.

Stéphane Dohet 31/08/2009 17:46

Je suis désolé de vous contredire, mais la Wallonie n'a rien à envier aux régions de France. Pour une Région dite sinistrée, il y a beaucoup de jolis coins, des monuments éclatants et des façades fleuries. Sans compter que la nature wallonne resplendit sous ce beau soleil. Notre beau pays ne se résume pas aux friches industrielles.