Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Ce n’est pas la faute à Papa. Tout le monde aime Papa* .

30 Juin 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

Papa nous avait promis à ses électeurs  lors de la campagne électorale, de supprimer la redevance TV, cette taxe discriminatoire qui frappe depuis trop longtemps déjà les Wallons et non les Bruxellois et les Flamands .

Mais si la télévision est le loisir des « petites gens sans grands moyens budgétaires », et malgré qu’elle constitue un outil de propagande exceptionnelle pour la particratie, elle n’en constitue pas moins une ressource pour la région wallonne. Donc, c’est probablement raté pour cette fois. Peut-être pour 2011.

2011 ? Mais c’est bien sûr, cela pourra donner un coup de pouce de propagande supplémentaire au PS en ressortant cette promesse qui s’apparente de plus en plus au phénomène du monstre du Loch Ness. Elle peut encore montrer que ce parti, dit socialiste, est pour une justice et un progrès social. C’est un fonds de commerce inépuisable.

Mais Papa est malheureux, ce n’est pas sa faute. C’est la faute à la crise, c’est la faute des autres. Mais comme il a déjà été ministre dans la législature précédente, pourquoi ne l’a-t-il pas supprimée ? Ce n’était pas la crise. Son parti était dominant et son seul associé, le CDH, ne sait rien lui refuser.

Mais l’on avait déjà besoin d’argent à ce moment. Pour réparer les routes ? Pour améliorer les infrastructures scolaires ? Pour aider les plus pauvres ? Je ne sais le choix qui a été fait, mais il ne répondait pas à ces questions.

Aujourd’hui, les écolos vont rejoindre le duo PS-CHD. Cela pourrait-il changer la gestion politique actuelle de la Wallonie ? Ils prônent la « bonne gouvernance », l’éthique et l’égalité citoyenne dans l’accès à la fonction publique.

Mais Vilfredo
Paretto, fameux sociologue italien du siècle dernier aimait à déclarer que l
'histoire des sociétés est celle de la succession de minorités privilégiées qui se forment, qui luttent, qui arrivent au pouvoir, en profitent, et tombent en décadence, pour être remplacées par d'autres minorités.


J’ai bien peur que ce jugement s’applique encore une fois à notre situation actuelle !

* Pour le lecteur étranger qui ne connaîtrait pas encore Papa, malgré ses apparitions comiques sur You Tube et autres canaux télévisuels, il s'agit de Michel Daerden qui a recueilli plus de 60.000 voix de préférence aux dernières élections dans la province de Liège. Bacchus aime protéger les siens !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article