Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Danger, une invasion de la foi dans la gestion publique est en route

23 Juin 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

Le Soir et La Libre Belgique rapportent ce mardi qu’une note interne du service du personnel du ministère de la Justice adressée au ministre de tutelle, Stefaan De Clerck, propose d'autoriser tous les signes religieux au SPF Justice.


Cette note présente trois possibilités : une interdiction générale de tout signe religieux, une autorisation partielle (les signes religieux ne seraient alors interdits qu'aux agents de première ligne ayant un rapport d'autorité ou de pouvoir avec le public ou exerçant des fonctions sensibles, comme les magistrats) ou une autorisation générale.
 
Mais la troisième possibilité emporte les faveurs de la cellule diversité du ministère de la Justice. "Nous plaidons pour une réelle ouverture des pratiques, affirme la note qui estime que "la neutralité des agents n'est pas garantie par leur apparence".


Attention …DANGER. Nous savons que la Belgique n’a jamais été un état laïque. Juste neutre, comme aiment l’affirmer Joëlle Milquet et Francis Delpérée. Mais la neutralité, consiste à donner la possibilité toutes les actions intrusives au détriment du droit du plus faible.


1940 en est la meilleure preuve. Depuis 1936, la Belgique veut rester à l’écart du bruit de bottes qui s’entendent autour d’elle et principalement en Allemagne nazie. Elle croit profondément à la neutralité. Moralité, elle est envahie le 10 mai 1940 par un partenaire peu respectueux de son intègre attitude et lui ouvre une voie royale vers la France aux troupes blindées de Gudérian.

Va-t-on répéter la lâche attitude prise à  cette époque qui a failli rayer l’Europe démocratique de la carte ?

Les fonctionnaires de l’état belge et de ses régions ont un devoir de réserve. Afficher sa foi islamique pour juger un juif, ou son anticléricalisme pour juger un chrétien, sera-ce un facteur d’apaisement ? Va-t-on créer un apartheid dans la gestion publique . Des juges musulmans pour juger les musulmans et des juges catholiques pour juger les catholiques afin d’éviter tout soupçon de partialité ?

En attendant le jour où nous bénéficierons du creuset républicain de la laïcité française, nous ne pouvons pas accepter que l’affrontement entre philosophie et/ou religion se produise dans notre société. Philosophie et/ou croyance sont des valeurs personnelles qui ne peuvent en aucun cas s’afficher dans les rouages de l’état. C’est la condition indispensable pour vivre en société civilisée.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article