Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Pourquoi ne pas voter Ecolo le 7 juin

5 Juin 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

 On savait Ecolo amoureux fou de la Flandre et son désir de garder la liaison masochiste qui unit une Wallonie toujours plus humiliée à son nationalisme outrancier.

Jean-Michel Javaux, son co-président et accessoirement bourgmestre d’Amay, confirme cette conviction, en ayant accepté Nicolas Parent comme 1er candidat suppléant sur sa liste électorale pour le Parlement wallon.

Nicolas Parent est le partisan d'un fédéralisme fou qui donne un pouvoir absolu, je dirais même de vie ou de mort économique et sociale, de la région la plus forte en nombre d'habitants sur la moins peuplée. En effet, à lire la propre présentation de l’intéressé parue sur Medium4You,  aucun doute n’est possible ! « j’ai 26 ans, j’habite à Wanze. Je suis professeur d’histoire, même si je donne pour le moment cours de morale, et je suis vice-président de l’asbl BPlus, association qui milite pour le rapprochement des communautés en Belgique et l’amélioration de l’Etat fédéral. »

Mais pour ceux qui ignorent qui est B Plus, voici comment cette association se décrit sur son site Internet. « Afin d'éviter tout malentendu, sachez que B Plus n'est pas un parti politique, et ne le sera jamais. Lors de sa création en 1998, ses fondateurs se sont fixé comme objectif de former un groupe de pression, qui soit au-dessus de tous les partis. Ce groupe combattrait le séparatisme, et soutiendrait par ailleurs un fédéralisme vrai et équilibré. »

Mais dans ce cas que fabrique donc le parti Ecolo avec Groen, son parti frère flamand, aussi nationaliste flamand que les autres ?

Lors de son congrès tenu le 2 juin 2009, d’après De Standaard /Vlaams-Brabant/Brussel, Mieke Vogels, l’homologue flamand de Javaux , propose un New Deal Vert, qui mise sur 100.000 emplois supplémentaires dans le secteur des alternatives énergiques et la durabilité pour 2020 et en introduisant la semaine de 32 heures (on a vu ce que donnait les 35h00 en France - NDLR), Elle refuse aussi mordicus toute baisse d'impôt tant qu'on ne s'en prend pas à la fraude fiscale (Mais le gouvernement flamand a remboursé de 250 à 300 € à ses contribuables -NDLR).

En examinant ces éléments qui peuvent sembler disparates mais qui ont une unité de pensée bien réelle, l’on peut imaginer un programme de cauchemar pour la Wallonie, si Ecolo gagnait les élections. L’intention de développer encore plus ce fédéralisme est évidente.

Le fédéralisme maudit qui fait pleurer tous ceux qui croyaient encore en une égalité belge et qui se retrouvent avec deux régions, dont l’une, forte et puissante, a de nombreux avantages acquis au détriment de la solidarité nationale et dont l’autre se retrouve avec de plus en plus de difficulté à exister socialement et économiquement.

Fédéralisme encore une nouvelle fois modifié ou confédéralisme, suite à de nouveaux renoncements des carpettes politiques à genoux pour éviter une rupture et qui ne conduira qu’à une plus grande détresse pour les Wallons et les Bruxellois cette fois totalement étranglés et intégrés à la masse flamande.

Voilà ce qui risque d’arriver si Ecolo remporte la victoire électorale annoncée. Car ne comptez pas trop sur les autre partis habituels pour dresser des digues à la marée nationaliste flamande. Il y a longtemps qu’ils ont décidé de ne pas énerver de lion qui n’en finit pas de rugir !

Vous êtes prévenus. Demain, vous ne pourrez pas dire, je ne savais pas !

Ce dimanche 7 juin,
le seul, l’unique vote,
qui peut influer sur le cours de notre histoire, c’est celui de la raison.

Quelles que soient vos options philosophiques ou politiques,
VOUS VOTEREZ Liste 14-RWF Rassemblement Wallonie-France
pour votre avenir,
pour celui de vos enfants,
pour votre patrie culturelle, charnelle, sociale
!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article