Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Conférence de presse du RWF-Liège, les caméras de RTL n'y étaient pas !

16 Mai 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

C'est hier, à la maison de la presse, que s'est déroulée cette conférence à destination des journalistes liégeois. La télévision locale était représentée par RTC-Liège qui montre un bel esprit journalistique et informatif.

Les candidats présents furent excellents dans leur plaidoyer pour un réveil de l'identité wallonne, écrasée par une Flandre invasive. Paul Durieux, le président du RWF local fit une introduction remarquée en démontrant que l'état fédéral était à l'agonie et que le vote nationaliste flamand qui allait se manifester majoritairement en Flandre, conduirait à une nouvelle chute de son gouvernement, avec peu de possibilités de le remplacer rapidement, sauf au cas où politiciens wallons élus acceptent de nouveaux diktats qui porteront un préjudice mortel à la Wallonie.

De nombreuses interventions dressèrent un panorama complet des fossés anti-démocratiques qui se sont creusés entre Wallons et Flamands, dont l'égalité était, en principe, garantie par l'ancienne constitution belge, dont les fiscalités, les taxations, les aides aux citoyens, sont devenues différentes dans les trois régions.

Mais la conférence ne se voulait pas uniquement négative. Aussi deux candidats l'un, ancien représentant de l'Agence Wallonne à l'Exportation et l'autre, ancien secrétaire de la Chambre française de Commerce de Liège/Luxembourg, rappelèrent la valeur des petites sociétés wallonnes innovantes, des ingénieurs et des travailleurs qui y œuvrent. Ils soulignèrent tout le mérite de ces entreprises qui réussissent, non grâce à un quelconque plan servant des intérêts électoraux, mais bien par leurs qualités et leur volonté.

Hélas, pris dans un carcan trop étroit régional et souvent dénigrés par les voisins du Nord, champions de l'exportation belge  (près de 85%), la Belgique est le boulet qui les empêche de s'envoler et de créer une croissance, tellement attendue par nos concitoyens. Il est temps de lever les amarres et de rejoindre le cocon français, 5e puissance économique mondiale, qui leur permettra un envol mondial, soutenu par de puissants groupes internationaux d'origine française !

L' aspect juridique du statut d'une Wallonie s'alliant à la France fut évoqué et un autre candidat rappela l'article 72 de la Constitution française qui permet des adaptions particulières à des régions nouvelles. Furent cités les cas de la Corse ou de l'Alsace qui ont des régimes spéciaux. Il est donc certain qu'une intégration dans la république pourrait se faire sans drame au niveau des avantages sociaux ou de la culture régionale. Il faut oublier l'Etat jacobin que fut la France. Aujourd'hui, les régions et les départements jouissent d'une grande autonomie et qui oserait affirmer qu'il n'existe plus en France de culture et de sentiment d'appartenance provençale, bretonne ou savoyarde ?

Enfin, la conclusion fut donné par Roland Douhard, un ancien collaborateur de Maurice Dehousse (PS) et de Laurette Onkelinkx (PS). Il ne se reconnait plus  dans le message belgicain de Di Rupo  et il souligne le fait que le RWF est un parti pluraliste, humaniste et laïque. Une raison de plus pour rallier tous les Wallons de bonne volonté !

Une réaction s'impose donc le 7 juin. Voter pour le RWF pour, sinon un changement radical immédiat, mais pour une action de rapprochement indispensable de la France. Les derniers mots sont les premiers du reportage réalisé par RTC-Liège qui se termine par l'expression; le 7 juin sera votre 14 juillet !

Voir le reportage de RTC-Liège, en cliquant sur ce lien. N'oubliez pas de mettre le son !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article