Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Demain, la Wallonie va-t-elle subir la faillite de l'état belge et payer les "pots cassés" de nos gouvernants actuels ?

14 Mai 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

L’organisation de coopération et de développement économiques préconise des mesures drastiques pour remettre l’économie belge à flot.
« Baisser les impôts des sociétés, abolir les taux réduits de TVA, hausse de la taxation des maisons familiales ou encore moins taxer le travail, sont quelques pistes de l'OCDE pour relancer la croissance en Belgique, nous rapporte L'Echo qui a pris connaissance du rapport de l'OCDE sur l'économie belge.

Pour l'OCDE, la taxation toujours trop élevée du travail est un frein à l'embauche en Belgique. L'organisme préconise aussi des déclarations d'impôt distinctes entre conjoints et une réduction "drastique des exonérations" (fiscales) afin d'élargir la base taxable et "donc de baisser les taux d'imposition sans mettre en péril les recettes de l'Etat".

L'OCDE estime que la fiscalité belge favorise trop certains types d'épargne: la maison familiale, les 2e et 3e piliers de pension et les comptes d'épargne classique. Elle plaide notamment pour un relèvement de la fiscalité immobilière dont une révision du revenu cadastral "bien en dessous du prix du marché".

Enfin, l'OCDE recommande d'abolir les taux réduits de TVA qui sont, selon elle, "trop peu ciblés". L'abolition des taux réduits gonflerait les caisses de l'Etat de 2%.

Concernant les régions, l'OCDE constate qu'elles ont peu de pouvoir fiscal mais des moyens en forte croissance "ce qui n'incite pas au contrôle des dépenses". »

Et comme l’on sait que le pays atteint une dette vertigineuse qu’il faudra OBLIGATOIREMENT réduire sous peine de problèmes avec l’Europe, comment l’électeur peut-il encore voter pour les partis qui nous ont conduits par leur volonté de popularité et souvent leur soif d’enrichissement personnel ?

Revenir à la taxation séparée du couple ? Une injustice sociale ! Car souvent les revenus y sont déséquilibrés ! Revoir l’épargne de la famille en diminuant les aides à l’accession à la maison familiale, ses moyens d’épargne, déjà dévastés par la crise bancaire, financière et économique ? Une régression vers un monde à l’Emile Zola.

Augmenter le revenu cadastral ?  Lorsque l’on sait que ce sont les demeures modestes qui en souffriraient le plus.

Enfin abolir les taux réduits de TVA, alors que l’on sait que la TVA est la même pour le consommateur qu’il soit chômeur, retraité ou milliardaire. Drôle de justice sociale !

Voilà ce que risque de devoir mettre en œuvre nos politiciens, lors des prochains mois, à leur grand regret car le cirque de générosité qu’il déploie à la veille des élections s’effondrera rapidement sous la contrainte et la chaloupe « Belgique » va tanguer de plus en plus jusqu’à son engloutissement social

A moins que la Wallonie ait la sagesse d’orienter son destin vers la France. Bien moins endettée que la Belgique, sa puissance économique nous permettrait de rebondir et de payer moins chèrement l’inefficacité de nos gouvernants.

Electeur, il est temps de te réveiller et de faire le bon choix. Demain, il sera trop tard !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article