Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

André Scheurs nous adresse un dernier message

29 Mars 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

J’ai aimé l’homme, bien que je n’aie pas partagé certaines de ses opinions, notamment celle que les nationalistes flamands pourraient aider la Wallonie à trouver une certaine indépendance. Je pense que la coquille flamande de l’état fédéral belge les sert bien. Bruxelles comme vitrine international. La Wallonie comme marché captif  et territoire d’expansion. Pourquoi perdraient-ils ces atouts importants dans le développement de leur nation ?


Mais à part cette différence de vision, je veux le saluer avec respect pour le combat incessant qu'il a mené pour le redressement wallon et le retour à la France.


C’est un homme dont l’entièreté, la droiture et la combativité ne sauraient être niées.

Aujourd’hui, justement fatigué par les heurts incessants que la cause, sa cause lui a apportés, il annonce son départ sur le blogue qu’il animait. Je comprends parfaitement sa lassitude. Les chapelles et les petits chefs sont nombreux, alors que c'est par le rassemblement de nos forces, de toutes nos forces que nous pourrons amener cette Wallonie tant aimée vers la douce France. C'est souvent décourageant, jamais démobilisateur.

Je pense qu’il mérite cet hommage et la reconnaissance de tous les indépendantistes pour la longue, très longue marche qu’il avait entreprise et que nous continuerons à mener.


Je vous communique intégralement son dernier message.


Merci Monsieur André Scheurs !



P.P.C. : pour prendre congé

Il y a un temps pour parler et un temps pour se taire. Ce dernier semble arrivé pour moi.

 

A force d'émettre des propositions dont on ne tient pas compte, de rappeler des vérités évidentes que l' on refuse d'entendre, d'être souvent mis devant le fait accompli, de tenter de dialoguer avec des personnes qui ne comprennent pas ou qui, pire encore, ne veulent pas comprendre, on finit par ressentir une grande lassitude et un profond besoin de s'élever au dessus de ces perpétuelles incompréhensions, souvent dues à de querelles de personnes à l'égo surdimensionné, ou à des querelles de clocher. Il semble que ce soit dans la nature des Wallons et c'est sans doute ce qui explique leur désunion et leurs divisions perpétuelles, qui paraissent irrémédiables.

 

C'est, hélas!, particulièrement le cas dans le Mouvement wallon, dont la seule période d'unité réelle fut celle créée par le Comité permanent du Congrès national wallon. de 1945 à 1960 .Même dans la mouvance rattachiste, existe cette fâcheuse tendance, au point qu'ils ne parviennent même pas à s'accorder sur leur nom : rattachistes ou réunionistes. Chacun veut être le chef et préfère s'entourer de médiocres pour régner sur son petit monde, plutôt que de faire appel à des gens compétents. Ces petits chefs veulent tout contrôler et s'avèrent incapables de déléguer.

 

Parce qu'il n'y a pas d'autre choix, je voterai le 7 juin pour le RWF et j'appelle mes amis à faire de même. A Liège, la liste est conduite par un homme probe et sérieux, qui mérite votre confiance : Paul Durieux.

 

Je souhaite également le plus grand succès aux Etats généraux de Wallonie, qui se tiendront à l'Université de Liège le 9 juin.

 

Ceci est mon dernier message

 

André Scheurs

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article