Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Brèves de la semaine

23 Mars 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Comme vous le savez probablement, je suis candidat RWF aux élections régionales du 7 juin 2009. Cela signifie que je disposerai de peu de temps dans les semaines qui suivent pour alimenter ce blogue, d'autant plus que je gère le site de campagne du RWF-Liège.

Mais pour ne pas le délaissezr complètement, j'y insèrerai régulièrement des nouvelles brèves en provenance de ce site. Une manière de communiquer et de garder le contact.

Voici quelles étaient les brèves de la semaine.

22 mars - Comme il l'a souvent dit, on fait des trous, on bouche les trous. Même dans les finances publiques ?

Quelque 15 millions d'euros ont été dégagés pour réparer, d'ici le 1er mai, des routes wallonnes dégradées par les intempéries de l'hiver a annoncé Michel Daerden  ce midi à Controverse . "Ces réparations se feront dans le cadre des baux d'entretien", a-t-il déclaré en  soulignant qu'il s'agit d'un renforcement des moyens consacrés à l'entretien ordinaire du réseau routier. Ils ne s'inscrivent pas dans la remise à niveau du réseau routier pour lesquels 600 millions d'euros ont été promis mais que l’Europe semble ne pas trop apprécier !


Ah, lorsque les élections sont proches, comme il est bon de promettre et de promettre à nouveau. Le scandale est l’on a laissé le réseau routier wallon se dégrader à tel point qu’il n’est plus possible de le restaurer sans ces dépenses excessives pour le budget et que notre incroyable « papa » a décidé de les réaliser par un montage externe qui nous endettera pour longtemps mais qui n’apparaitra pas dans le budget « officiel ». Une pratique qui ressemble à celle des banquiers à qui l’on reproche d’avoir emprunté des montants énormes pour réaliser des opérations qui étaient tr ès risquées pour l’avenir de leur établissement. Mais il vrai que l’on dit que l’homme est compétent ???


21mars - Coucou, il est de retour. Qui ?mais voyons, le grand ami de Di Rupo 1er !

La liste PS des régionales a obtenu près de 70 % des voix des militants de la fédé de Charleroi.
C'est ce que publie la nouvelle publiée par la Nouvelle Gazette ce samedi. Le congrès marque le grand retour de Jean-Claude Van Cauwenberghe, apparu en forme ce vendredi soir. Il en a aussi profité pour régler ses comptes : le respect de l'électeur impliquerait selon lui la fin des transferts de ministres, des permutations de mandataires : "La confiance exige que l'élu siège dans l'assemblée d'où il tient son mandat", a-t-il affirmé.


Jean-Claude semble ne pas être rancunier. Soutenir la liste conduite par Di Rupo qui n’a eu de cesse de lui mettre un maximum de bâtons dans les roues est extraordinaire. Mais le parvenu, dénoncé en son temps, parvient à dénoncer à son tour les nominations de ministres non-élus démocratiquement par la bonne grâce d’un président autoritaire. Des nouveaux parvenus ???


20 mars - Le prestige de la Belgique : tenter de jouer dans la cour des grands !

Herman Van Rompuy a promis ce vendredi  que la Belgique fournira une aide supplémentaire aux opérations internationales actuellement menées en Afghanistan lors d'un forum réunissant les plus grandes personnalités politiques européennes et américain.  Le Premier ministre n'a pas précisé à quelle hauteur le gouvernement belge s'engagerait à fournir cette aide supplémentaire. On ne peut donc pas encore dire à l'heure actuelle si cette contribution sera civile ou militaire.


Tout ce que l’on peut dire, c’est que cela va encore coûter de l’argent à la Belgique.
Un comportement instinctif d’un premier ministre qui croit encore que son pays représente quelque chose dans le monde. Nous empruntons de plus en plus, mais une bonne partie de l’argent ainsi recueilli est dépensé pour une politique de prestige qui est complètement dépassée.


19 mars - La révolte des bourgmestres flamands est-elle le premier pas d'une révolution annoncée ?

Les représentants de 8 communes de Hal-Vilvorde ont fait savoir  ont fait savoir au gouverneur du Brabant flamand. que, tout comme pour les élections législatives de 2007, ils n'établiraient pas de listing électoral, ni n'enverront de convocations pour les élections européennes, pour protester contre la non-scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Il s'agit des communes de Gooik, Leeuw-Saint-Pierre, Overijse, Roosdaal, Meise, Lennik,Dilbeek et Londerzeel. "Le gouverneur nous a dit qu'il regarderait avec ses services comment on peut trouver une solution", a souligné le bourgmestre de Gooik. Lors des élections législatives de 2007, le gouverneur s'était chargé lui-même de ces tâches, de sorte que les élections avaient pu avoir lieu normalement.


Quand il s’agit de ne pas respecter la loi, le gouverneur du Brabant flamand, sensé être le commissaire du gouvernement fédéral, se montre bien compréhensif en matière de refus d’appliquer la loi.

Décidément, tout est pourri dans ce royaume, où l’application de la loi varie en fonction d’une appartenance linguistique et où des autorités légales entrent en rébellion contre le pouvoir !


18 mars - L'électeur est souvent indigné, mais pas assez informé !

Un sondage Dedicated Research publié dans les quotidiens du groupe Vers l'Avenir révèle que seulement 16% des électeurs wallons sondés savent que c’est une coalition PS-CDH qui gouverne la Région Wallonne. Près d'une moitié des sondés ajoute un troisième parti au pouvoir tandis que le reste n'y voit qu'un seul. Ce sondage va jusqu’à révéler que l'électeur pense que le MR est au pouvoir en Wallonie.  En clair, que 58% de ceux qui vont voter libéral aux élections régionales pensent que le MR est déjà au pouvoir en Wallonie et qu'à peine 57% des électeurs socialistes savent que c'est l'équipe PS de Rudy Demotte qui dirige la région.

Edifiant. Il serait temps que le Wallon s’intéresse un peu plus à la politique. Mais la médiocrité de nos partis « officiels », l’idée qu’ils sont tous bons à mettre dans le même sac et le bruit assourdissant des médias sur chacun d’entre eux, pourraient expliquer cette désaffection et ce manque de connaissance. Il est temps de faire connaître le RWF et d’expliquer que, si son objectif principal est de pouvoir un jour trouver la protection de la France, il n’en est pas moins capable de faire une politique wallonne et d’améliorer par le débat la politique fédérale !


17 mars -  Le RWF doit sauter le mur du silence imposé par les medias aux ordres !

Un sondage publié par Vers l’Avenir nous l'annonce, Ecolo deviendrait le grand vainqueur des intentions de vote en Wallonie.

Selon lui, Ecolo obtiendrait 19,5%, soit une hausse de 11% par rapport aux élections régionales de 2004. Avec 29,9%, le PS, qui avait perdu sa première place en Wallonie lors des fédérales de 2007, redeviendrait le numéro un malgré une perte de 7% par rapport aux régionales de 2004. Le MR, 2ème, gagnerait 0,7% par rapport aux régionales de 2004 pour atteindre 25%. Le cdH, avec 18,9% (+1,3%) serait le quatrième parti en Wallonie tandis que le FN perdrait ses quatre sièges.

En projection de sièges attribués (hors apparentement), le PS aurait 24 sièges au parlement wallon, pour 20 au MR, 16 à Ecolo et 15 au cdH. Le quotidien précise que ce sondage, qui a été effectué du 6 au 9 mars, sur un échantillon de 600 électeurs en Wallonie, a une marge d'erreur de 4%.


Celui qui a suivi un quelconque cours de statistiques élémentaires sait que la marge d'erreur prend uniquement en compte l'erreur de l'échantillon. Elle ne prend pas en compte les autres sources potentielles d'erreurs, notamment, le biais dans les questions ou dans l'exclusion d'un groupe n'étant pas questionné, le fait que certaines personnes ne veulent pas répondre, le fait que certaines personnes mentent, les erreurs de calculs.

Ce qui m’incite à dire que ce type d’information répond plus à une propagande diffuse mais habile, qu’à une réelle information et qu’il est notoire que les partis n’ayant pas d’élus représentés au parlement ne sont pas proposés au sondé et donc totalement ignorés.

La poussée importante prévue pour Ecolo est juste une réaction épidermique du citoyen qui, par dégoût de la gouvernance fédérale MR/PS/CDH et régionale  PS/CDH, choisit dans la liste présentée le seul parti habituel qui est dans l’opposition.

Ce qui démontre, s’il le fallait, que le RWF pourrait subir une importante poussée et une victoire éclatante le 7 juin pour autant que les électeurs soient conscients de sa réelle existence. Cela ne voudra en aucun cas dire qu’ils auront opté pour toutes les thèses défendues par le RWF, mais bien qu’ils auront choisi des candidats vierges de toutes les fautes commises en matière de gestion du pays par les partis habituels. Ils auront simplement manifesté leur envie d’un peu d’air pur pour atténuer les miasmes politiques nauséabonds qui règne sur la Wallonie, cette région où il devrait faire bon vivre si elle était un tant soit peu défendue.

16 mars - Un peu d'air frais - Radio Ourthe-Amblève nous donne la parole

Hier, Jean-Yves le sympathique animateur de cette radio régionale a reçu Paul Durieux et René G. Thirion et leur a permis de s'exprimer sur la présentation du RWF aux élections du 7 juin.  Durant une heure, les questions fusèrent et les réponses s'enchaînaient. Oui, Le RWF est un parti démocratique.

Non, le parti ne touche aucune aide de l'état pour les élections malgré qu'il soit constitué de contribuables qui, bieninvolontairement, financent les autres partis. Ce fut l'occasion pour Paul Durieux de faire la comparaison avec le régime électoral français où même le plus petit candidat à l'élection présidentielle avait droit au même temps de parole que les candidats de l'UMP ou du PS sur les chaînes publiques de télévision et de radio.

Oui, répondit René Thirion le communautaire est aussi important que l'économique et le social, contrairement à ce que les politiciens habituels affirment.  Car, a-t-il précisé, la Flandre procède à un véritable pillage de l'économie wallonne. Et d'expliquer le cas d'un société flamande, ayant ses bureaux commerciaux à Liège, qui a fait venir des déménageurs d'Antwerpen durant 3 jours pour déplacer ses bureaux du 3ème au premier étage de l'immeuble où elle avait ses locaux commerciaux. Elle avait des clients liégeois qui auraient pu faire la même chose à moindre coût, mais il faut bien que le chiffre d'affaires des sociétés flamandes augmente, n'est-ce pas.


Non, La crise communautaire ne réjouit pas les partisans du RWF, car c'est elle qui participe à la dégradation du climat économique et social et quel wallon pourrait se réjouir de cela ?


Oui, le RWF est bien parti en campagne électorale et compte bien cette fois réunir de nombreux suffrages. Paul Durieux insiste à cette occasion que le partis est constitué de citoyens militants et non de professionnel de la politique, désireux de s'assurer une prolongation de carrière? Et René d'ajouter malicieusement tout le monde chez nous paie de ses propres deniers la défense de ses convictions au lieu d'être payé pour tenter de convaincre les autres. 


Conclusion: il existe des radios citoyennes qui informent réellement leurs auditeurs, c'est le cas de Radio Ourthe-Amblève et cela c'est une chance pour la démocratie réel. Bravo !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article