Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Tout va très bien, Madame la Marquise, on peut encore durer quelques semaines !!!!

14 Mars 2009 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Bel RTL avait invité Melchior Wathelet, secrétaire d'Etat au Budget, ce vendredi 13.

Frédéric Cauderlier a pu l'interroger l’éventualité d’un plan de relance bis alors des finances publiques au plus bas. Pour faire face à la crise et à ses impacts, le gouvernement planche sur un deuxième plan de relance économique face à une situation assez dramatique.

« La crise est profonde. Malheureusement, on le constate tous les jours », confirme Melchior Wathelet. « Pour le moment, elle semble plutôt stabilisée. Mais, en même temps, quand on est un gouvernement, on doit être responsable et on doit prévoir. Et donc, ce matin viennent nous rencontrer des responsables de la Banque nationale, du Bureau du plan, du Conseil supérieur des finances ».


Les vice-premiers ministres ont reçu vendredi le gouverneur de la Banque nationale, Guy Quaden, le vice-gouverneur Luc Coene, le patron du Bureau du Plan, Henri Bogaert, celui du Conseil supérieur de l'Emploi, Jan Smets, et le président du Conseil central de l'Economie, Robert Tollet.

Ceux-ci auraient indiqué que la situation n'était guère florissante, sur le plan économique et budgétaire, confirmant la teneur des indications avancées ces dernières semaines. Il n'est pas encore question à ce stade de prendre de nouvelles mesures.


Lorsque l’on sait que Van Rompuy, pour des raisons bassement électorales, fige la plupart des mesures urgentes à prendre jusqu’au 8 juin, il y a de quoi s’inquiéter. BHV … au frigo, les bourgmestres de la périphérie… au frigo, le dialogue communautaire … au frigo, des taxes ou impôts nouveaux … au frigo, des dégraissages dans les services publiques … au frigo.  Attention, dans le dernier cas, les nombreux cabinets ministériels seraient épargnés. Il faut bien conserver ses amis !


Du vent jusqu’à l’heure du vote régional et européen, mais directement après la tempête va se lever.

Une manière de punir ces baratineurs de foire, voter pour les candidats RWF. Ce serait une gifle méritée à ceux qui font passer leurs mandats politiques rémunérateurs avant l’intérêt général et le sauvetage d’un pays, parti depuis trop longtemps à la dérive !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article