Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Javaux est bien sérieux ?

22 Décembre 2008 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Mouvements d'humeur

Trouvé sur Fréquence Terre (article Et si j’étais Français… - publié le 20-12-2008)

Néanmoins, subrepticement, cette hypothèse (le retour à la France ndlr) fait son chemin… y compris à « Ecolo », le parti écologiste qui, lui, est représenté à tous les niveaux du pouvoir (fédéral, régional, communautaire, provincial, communal…) et semble gagner en sympathie dans toutes les régions et sphères de la société.

Ainsi, Jean-Michel Javaux, co-président des Verts francophones belges s'est laissé aller à une réflexion au cas où il devait devenir… Français ! (Il n'y a pas de fumée sans feu, ne dit-on pas ?)

 «  Si j'étais Français, en citoyen attaché au pluralisme et à la démocratie, je me battrais pour instaurer une sixième république et réformer le système présidentiel, de loin le moins démocratique de tous les systèmes politiques européens !


Et j'en profiterais aussi pour remplacer, par la proportionnelle, le scrutin majoritaire qui conduit à l'opposition stérile entre blocs et au partage des rentes de situation entre les vieux partis qui la dominent depuis des décennies et bloquent ainsi toute perspective de réforme sérieuse de la société… »

Mais mon pauvre Javaux, et c’est un Wallon qui te le dit, tu fais ton Coluche quand tu déclares que le système présidentiel fait de la France le pays le moins démocratique européen.

Toi, le royaliste par tradition et le belgicain par conviction, tu oses parler de déni de démocratie dans un régime qui peut changer de chef suprême tous les cinq ans contrairement à notre monarchie par filiation et tu oses prôner un régime bordélique de gouvernement à la proportionnelle alors que le crise permanente belge prouve combien ta pensée déraille et que tes analyses sont peu sérieuses. 

En Belgique aucune réforme sérieuse n’est possible avec un gouvernement multicolore. La preuve ?
Les multiples crises qui n’arrêtent pas de secouer le pays et qui le font régresser  au rang d’une monarchie bananière. Des programmes de gestion sans cohésion et des disputes anachroniques sont les seules options de cette démocratie. La démocratie, c’est le pouvoir du citoyen de se choisir un dirigeant, pas de l’empêcher sans cesse d’orienter son action pour réaliser les promesses qu’il avait faites.

Même quand l’opportunité pour les Wallons se présente d’avoir un premier ministre, Didier Reynders (événement historique, mais cadeau empoisonné pour l’intéressé), c’est le PS wallon qui le saborde pour ne pas avoir ce libéral arrogant (sic) à la tête du pays. Ils préfèrent les chrétiens flamands de droite.

Pauvre Javaux, que ferais-tu en France ? Tu deviendrais le Mamer qui gueule beaucoup certes, mais ne fait pas avancer le pays !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article