Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

C'est encore mieux d'être nombreux à penser la même chose

1 Décembre 2008 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Claude Thayse, sur son blogue, publie un ar'ticle intitulé "Les bourgmestres des communes "à facilités"… Ecran de fumée ou point de fixation ? " .

 

Que dire, sinon que son analyse est pertinente et rejoint notre idée que la seule solution à la crise économique belge se situe bien dans le débat communautaire belge, malgré la croyance des politiciens francophones (Wallons ? Bruxellois ? Peut-on encore leur donner cette origine ?) que l'économique doit être traité avant l'institutionnel.

 

Depuis longtemps, les flamands pompent à leur profit le maximum des ressources fédérales et wallonnes. 

 

 Dans son exposé, il dit notamment  " Prenons un peu de recul et sans me prononcer sur le fond, il faut rappeler quelques moments de notre histoire récente. En 2001 c'est lors du vote des accords du Lambermont et de la Saint-Polycarpe présentés comme une grande victoire par les négociateurs socialistes, libéraux (y compris le FDF) et le CDH qu'a été décidé le transfert de la tutelle des communes à facilité à la Région flamande sans que personne n'y trouve à redire. Or l'expérience précédente des Fourons avait bien montré quelle serait la politique du Gouvernement flamand en la matière.

 

Comme je l'écrivais précédemment, "Les Flamands ont demandé la régionalisation de la loi communale pour l'utiliser pour des questions communautaires, les Wallons pour rendre la démocratie communale plus démocratique..." On aurait tort de l'oublier.

 

Certes, ces accords ont amené des progrès importants en matière de dégraissement de l'Etat central par le transfert aux régions d'un certain nombre de compétences (loi communale, loi provinciale, agriculture, pêche en mer et le commerce extérieur) Accompagnant un certain refinancement de la Communauté française, ont également été régionalisés, la coopération au développement (pour les compétences régionales et communautaires), le contrôle des dépenses électorales lors de l'élection des Parlements et le financement additionnel des partis politiques. "

 

 

 Mais le mieux est de lire le texte dans son entièreté. Allez consulter son blogue et lisez-le avec attention, car l'homme est un fin politique qui mérite l'attention. !

 

 Et son appel à un nouveau parti wallon fort, capable de conduire la région vers l'avenir et vers le retour à la France, me donne envie de lui dire: Monsieur Thayse, pourquoi ne pas fédérer toute les bonnes volontés dans un cartel unique dont vous pourriez être l'initiateur ?

 

 Le passé des divisions devrait être remplacé par le futur des unions salvatrices.

Oublions tout ce qui sépare pour mettre en route tout ce qui peut nous unir !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article