Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Et si le PS était néo-capitaliste ?

26 Novembre 2008 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Le quotidien L’Écho du 26 novembre nous l’apprend :  la Région Wallonne va constituer un fonds de 20 millions EUR pour compenser la perte supputée des dividendes Dexia.

L’on sait en effet que « Dexia et par voie de conséquence son important actionnaire le Holding Communal, émettent les plus vives réserves quant au versement d'un dividende à leurs actionnaires au titre de l'année 2009. Une perte sèche pour les communes, actionnaires du Holding, qui avaient perçu quelque 23,4 millions EUR de dividendes en 2007 » nous dit encore l’article.

 

Mais comme l’État fédéral a osé concevoir son budget 2009 sur une croissance de 1,2 % alors que tout le monde savait qu’elle serait au maximum de 0, 1%,  Philippe Courard, ministre en charge des Affaires intérieures de la Région Wallonne, malgré ces prévisions pessimistes a envoyé une circulaire autorisant les villes et communes, pour leur budget 2009, à inscrire en recette le même dividende « Dexia » que celui perçu en 2008.

 

« Ce nouveau fonds dit de « de compensation pour les communes face à la crise» sera inscrit à l'ordre du jour du gouvernement wallon « d'ici la fin de l'année», dit-on au cabinet Courard. Il sera doté à hauteur de quelque 20 millions EUR. Il permettrait de compenser, de l'ordre de 70 %, le manque à gagner des communes sur base de la non-perception du dividende Dexia pour 2009…. Ce nouveau fonds limiterait exclusivement ses interventions au bénéfice des villes et communes concernées par la non-perception de ce dividende, soit celles qui sont actionnaires du Holding Communal. », continue l’Écho qui s’inquiète de la clé de répartition qui sera choisie et qui ferait l'objet de délicates négociations.

 

« En fonction de la part détenue dans le Holding ? Logique, mais dès le moment ou il s'agit de l'argent public, ne doit-il pas être distribué de manière équitable ? » s’interroge à juste titre le journaliste. « En 2007, c'est la ville de Charleroi qui avait perçu la plus grande part du dividende du Holding, en tant que premier actionnaire avec plus de 14 700 titres, soit un peu moins que les quatre provinces wallonnes réunies. Mais celles-ci seraient totalement exclues de ce mécanisme de compensation », poursuit-il.

 

À la lecture de ce qui précède, des questions évidentes se posent au citoyen lambda.

Ainsi donc, les communes qui ont augmenté les taxes communales au prétexte de difficulté financière auraient d’autre part eu l’occasion de se constituer un véritable « bas de laine ». L’exemple du montant cité pour Charleroi fait rêver. Mais, d’autres villes socialistes, comme Liège notamment, seraient dans le même cas.

 

Les dirigeants de nos communes sont-ils donc d’infâmes actionnaires comme les autres ? Et à ce titre pourquoi ne pas prévoir également une compensation financière pour tous les petits actionnaires de la Région, souvent plus en difficulté que nos édiles communaux qui jonglent apparemment avec l’argent de leurs concitoyens .

 

Et d’autre part, pourquoi les communes n’ayant pas eu une attitude de capitaliste engrangeant l’argent de tous, auraient-elles moins de droits à recevoir une aide de la région ?

 

Comme l’on sait que la majorité qui gouverne la Région est socialiste, l’on est en droit de se demander de quel droit le PS se réclame encore de cette philosophie.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article