Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Belgique.Rien de nouveau, sauf ...

9 Novembre 2008 , Rédigé par René G. Thirion Publié dans #Wallonie-France

Front de l'Etat fédéral

Quatrième réunion pour les participants au dialogue institutionnel au cours du week-end. Selon les deux présidents du groupe de négociateurs Armand De Decker (MR) et Kris Peeters (CD&V)  « certains problèmes juridiques du premier paquet " ont pu être évacués. On a en outre procédé à des "échanges approfondis " sur la politique de l'emploi et sur celle des grandes villes.

Après avoir convenu du calendrier et de l'agenda lors des premières réunions, il a été décidé, lors de la troisième, d'arriver plus vite à la conclusion d'un certain nombre d'accords de coopération, ont ajouté les deux présidents. Trois réunions pour arriver à ces conclusions sont dignes de la vitesse de la tortue de la fable de la Fontaine. Le tout est d’arriver (ou essayer tout au moins) à tenir jusqu’aux élections prochaines.

« Le dialogue communautaire se poursuivra dans les semaines prochaines dans la même atmosphère constructive », ont-ils poursuivi, sans faire d'autre commentaire au sujet de la réunion.  C’est néanmoins très informatif sur la manière de traîner les pieds pour ne pas avouer l’échec qui les attend.

Front de Wallonie

Malgré le contexte économique difficile et toutes les prévisions catastrophiques des experts mondiaux, le gouvernement wallon annonce avoir pris des mesures pour renforcer le pouvoir d'achat des Wallons et favoriser l'accès à la propriété en Wallonie. Ce faisant, elles concilient les demandes du PS portant sur la redevance TV. L'an prochain, les personnes "fragilisées" (statut Omnio, notamment) en seront exonérées. Elle sera ramenée de 163 euros à 100 euros pour les autres contribuables.  Évidemment, comme chez leurs frères du nord, nos politiciens se préparent aux prochaines élections régionales. Décision populaire certes, mais encore une fois discriminatoire. Pourquoi n’a-t-elle pas été prise depuis longtemps, au moment où les prévisions de rentrées financières étaient plus favorables pour la Région ?. Cela fait des années que le gouvernement wallon a créé une discrimination entre les Flamands qui ne paient plus la taxe. Aujourd’hui, il la crée entre citoyens wallons. Toujours la notion socialiste de l’assistanat et non de l’égalité, qui nous est si chère.

De plus,pour faire plaisir au CDH, compagnon de route du PS,  un "prêt tremplin" pour aider à l'acquisition d'un bien est créé et les droits d'enregistrement seront alignés sur les taux pratiqués en Flandre. En ces périodes où la récession est annoncée, encourager les travailleurs à acquérir leur logement, au moment où ils risquent fort de se retrouver sans emploi, cela tient de la philosophie des « subprimes » américaines.

De plus, le budget a été établi sur une prévision de croissance de 1,2 %, comme le budget fédéral, alors que les prévisions actuelles s'établissent pourtant à 0,1 % ou 0,2 %.

Pour parer à ce choc conjoncturel, une provision de 90 millions d'euros a été créée pour les deux entités. La preuve que même nos ministres wallons ne croient pas eux-mêmes à leur savant montage qui n’est qu’un écran de fumée pour atteindre avec succès l’échéance électorale de juin 2009/

 Front de Flandre 

Le conseil des ministres flamand a vu de violents accrochages vendredi à propos des trois bourgmestres francophones de la périphérie bruxelloise qui ne sont pas encore nommés parce qu'ils ont enfreint la loi linguistique. ( De Morgen 8/11/2008)

Le ministre compétent, Marino Keulen (Open Vld), doit à nouveau bientôt se prononcer sur ces nominations et ne pourra pas faire autrement que de les refuser.

Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) souhaite cependant que Marino Keulen reporte un peu sa décision pour ne pas menacer les négociations communautaires, amis Marino Keulen ne veut pas en entendre parler. «  Cela minerait sa crédibilité ", affirme une source au Morgen. Ce serait surtout suicidaire pour les prochaines élections en Flandre, car toutes les enquêtes montrent une progression importante de la Liste Dedecker.

C’est Jan Callebaut, expert en marketing et "cerveau" du CD&V, le parti de Kris Peeters et d'Yves Leterme, qui déclarait dans une interview accordée au Soir le 29 septembre dernier,ce qui pourrait se passer en cas d'échec des négociations : le Belang, la N-VA et la Lijst Dedecker avoisineraient ensemble les 50 %. Et de se poser la question avec horreur, que ferait-on le jour où Jean-Marie Dedecker devient ministre-président flamand ?.

 

Donc du calme et de la retenue SVP.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article